Cet article date de plus de deux ans.

Festival d'Angoulême : le Brésilien Marcello Quintanilha remporte le Fauve d'or pour l'album "Ecoute, jolie Marcia"

Le Prix du Public France Télévisions a par ailleurs été attribué à Léa Murawiek pour "Le Grand vide" (Editions 2024).

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
La couverture de l'abum "Ecoute, jolie Marcia", qui a reçu samedi 19 mars 2022 le Fauve d'or au festival d'Angoulême. (EDITION CA ET LA)

L'édition 2022 du Festival d'Angoulême a récompensé un inlassable chroniqueur de la vie brésilienne. Marcello Quintanilha a remporté, samedi 19 mars, le Fauve d'or avec Ecoute, jolie Marcia (éditions Çà et Là). Ce roman graphique dépeint la vie d'une infirmière dans une favela chaotique de Rio.

Le Prix du Public France Télévisions a été attribué à Léa Murawiek pour Le Grand vide (éditions 2024). Dans son premier album, la jeune autrice fait preuve d'une maîtrise saisissante pour dépeindre une société dystopique dans laquelle le fait de ne pas être célèbre sur les réseaux sociaux est passible de mort.

La Canadienne Julie Doucet, autrice de bande dessinée "underground" qui n'avait jamais couru après la reconnaissance, avait de son côté reçu mercredi le Grand Prix du Festival d'Angoulême. Âgée de 56 ans, Julie Doucet est connue surtout pour les fanzines qu'elle a signés il y a une trentaine d'années, Dirty Plotte, expressionnistes voire trash. Devenu quasi introuvable, et objet de culte pour de nombreuses dessinatrices, ce travail a été remis en lumière en novembre grâce à sa publication en un volume par l'éditeur français L'Association.

Voici le palmarès complet :

• Fauve d'or : Écoute, jolie Marcia de Marcello Quintanilha (éditions Çà et Là)

• Fauve spécial du jury : Des vivants de Raphaël Meltz, Louise Moaty et Simon Roussin (éditions 2024)

• Fauve de la série : Spirou, l'espoir malgré tout #3 d'Emile Bravo (éditions Dupuis)

• Fauve de l'audace : Un visage familier de Michael Deforge (éditions Atrabile)

• Fauve révélation : La Vie souterraine de Camille Lavaud Benito (éditions Les requins marteaux)

• Fauve du patrimoine : Stick Rubber Baby d'Howard Cruse (éditions Casterman)

• Fauve prix du public France télévisions : Le Grand Vide de Léa Murawiec (éditions 2024)

• Fauve polar : L'Entaille d'Antoine Maillard (éditions Cornélius)

• Eco-fauve : Mégantic, un train dans la nuit d'Anne-Marie Saint-Cerny et Christian Quesnel (éditions Ecosociété)

• Fauve prix Jeunesse 8-12 ans : Bergères guerrières #4 de Jonathan Garnier et Amélie Fléchais (éditions Glénat)

• Fauve prix Jeunesse 12-16 ans : Snapdragon de Kat Leyh (éditions Kinaye)

• Fauve des lycéens : Yojimbot #1 de Sylvain Repos (éditions Dargaud)

• Fauve de la BD alternative : Bento de Radio as Paper (France)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.