Disparition de Sempé, un dessinateur mythique au trait humoristique et poétique

Publié Mis à jour
Disparition de Sempé, un dessinateur mythique au trait d'humour et de poésie
FRANCE 3
Article rédigé par
C. Azzopardi, R. Asencio, M. Leroux, M. Collet, P. Lagaune, F. Goncalves, C. Apiou - France 3
France Télévisions

Jean-Jacques Sempé est décédé jeudi 11 août, à l'âge de 89 ans. Son coup de crayon délicat, teinté d'ironie, est immédiatement reconnaissable par le grand public. Dessinateur pour le "Petit Nicolas" un temps, pour la presse avec Paris Match ou le New Yorker un autre, il laisse une œuvre considérable et mondialement connue.

Il avait le pinceau toujours en alerte, malgré les années. Jean-Jacques Sempé nous a quittés ce 11 août, à quelques jours de son 90e anniversaire. Enfant, il adorait l'école, un refuge où il pouvait chahuter avec ses camarades. "Bon élève, non, mais rigolo", s'amusait-il en 2018. Ses souvenirs vont se retrouver dans l'un de ses albums les plus connus : Le Petit Nicolas, avec son ami René Goscinny à l'écriture. Leur complicité traversera les décennies. "Jean-Jacques était vraiment le dernier qui pouvait encore me parler de mon père, me dire à quel point ils avaient rigolé (…) et à quel point ils avaient pris du plaisir à créer ce personnage du petit Nicolas", commente Anne Goscinny.

15 millions d'exemplaires, près de 40 pays

Le succès a traversé les frontières : 15 millions d'exemplaires vendus dans près de 40 pays, et un succès au box-office en 2019. La patte Sempé, ce sont des petits personnages, qui semblent perdus dans un immense décor. Jean-Jacques Sempé a également dessiné dans Paris Match, Le Figaro et L'Express, en ne cessant de déambuler dans sa ville de Paris. En 1978, il s'est également retrouve à la une du prestigieux New Yorker. 113 autres suivront. Dans Paris Match, il publiait la semaine dernière un dernier dessin, accompagné des mots : "Pense à ne pas m'oublier". 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.