Cet article date de plus de neuf ans.

Dans la foulée de Largo Winch, la BD une passion française

La bande dessinée a le vent en poupe, et on ne va pas s'en plaindre, car dans le sillage de cette tendance suivent tout un tas de nouvelles têtes et de nouveaux genres...
Article rédigé par
Vanessa Fize - franceinfo
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Bande dessinée, illustration
 (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Des auteurs de BD déjà célèbres vous le diront : le plaisir de créer existe, mais faire un album, c'est aussi un travail de longue haleine, un parcours laborieux, au cours duquel on peut se perdre. Pour autant, le neuvième art séduit de plus en plus, et pas seulement dans le camp des lecteurs. Ils sont nombreux à espérer percer un jour comme scénariste ou dessinateur. Il suffit de se promener sur la toile parmi les inombrables blogs d'illustrateurs, de voir l'engouement autour des salons spécialisés, ou de faire la liste des stages et autres formations proposés dans le domaine du neuvième art, par rapport à il y a quelques années.

A l'heure de la sortie du 18ème Largo Winch, et des vingt ans de la série, on peut considérer le dessinateur Philippe Francq, aux côtés de Jean Van Hamme, comme un précurseur de ce mouvement. En marge de la saga sur un héros milliardaire, il a proposé il y a deux ans en librairies la "Méthode Largo Winch", aux éditions Eyrolles. Il s'agissait de dévoiler les coulisses du dessin et du scénario, et de donner quelques ficelles du métier aux apprentis auteurs de bande dessinée...

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers BD

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.