Rio : le Christ rédempteur du Corcovado fait peau neuve pour son 90e anniversaire

L'architecte Cristina Ventura est en charge du chantier de l'œuvre monumentale inaugurée en 1931, et devenue un des emblèmes de la "ville merveilleuse".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Rio de Janeiro : le Corcovado, Christ Rédempteur. (DERWAL FRED / HEMIS.FR)

Personne n'échappe aux outrages du temps, pas même le Christ rédempteur qui domine Rio de Janeiro. Pour son 90e anniversaire, du haut du Corcovado, le Christ rédempteur, immense statue art déco qui surplombe la baie de Rio, va faire l'objet d'une vaste restauration pour son 90e anniversaire .

710 mètres au-dessus du niveau de la mer

L'architecte Cristina Ventura, en charge du chantier, gravit les marches à l'intérieur de la statue et regarde à travers un trou situé dans l'un des bras ouverts du Christ, inauguré en 1931 et devenu un des emblèmes de la "ville merveilleuse". "La structure extérieure exposée aux éléments subit une usure en raison du soleil, de la pluie, de la foudre et des variations de température", explique l'architecte à l'AFP.

Située à 710 mètres au-dessus du niveau de la mer, au sommet de la colline du Corcovado, la statue de béton de 38 mètres reçoit en temps normal près de deux millions de visiteurs par an. Elle fêtera ses 90 ans en octobre. La restauration prévoit une analyse approfondie de l'état du revêtement composé de milliers de petites pierres triangulaires taillées à la main, de son armature de fer et des infiltrations d'humidité dans la structure.

Pour arriver à ses fins, l'équipe de restauration va utiliser la photographie de précision et une équipe d'alpinistes va rechercher des zones défectueuses et des pièces à remplacer. Marcos Sidnei, qui coordonne l'équipe d'alpinistes, se réjouit d'avoir la chance de voir "un paysage différent chaque jour" en fonction de la configuration des nuages, de la lumière ou de la présence de brouillard sur la ville.

Dix ans de coopération franco-brésilienne

En 1921, l'Eglise catholique avait organisé un concours pour la construction d'un monument religieux à l'occasion du centenaire de l'indépendance du Brésil (1822). L'ingénieur brésilien Heitor da Silva Costa avait remporté le concours et a consacré dix ans au projet. La statue a été exécutée par le Français Paul Landowski. Le monument a été inauguré le 12 octobre 1931. En 1973, il est déclaré Monument historique et classé en 2007 parmi les Sept merveilles du monde moderne. La pandémie de coronavirus a contraint les autorités à en fermer l'accès entre mars et août 2020, la plus longue période jamais connue sans visiteurs.

Le programme de restauration, qui va se poursuivre tout au long de l'année, vise également à établir un plan de maintenance préventive afin d'éviter des dommages majeurs à l'avenir. Cristina Ventura est consciente de l'ampleur du défi à relever: "Le Christ Rédempteur accueille la population brésilienne, c'est une grande responsabilité et un grand privilège", reconnaît-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.