Cet article date de plus de quatre ans.

"Mécanisme d’aurores pour horloge crépusculaire" : le street artiste Al expose dans une église

"Mécanisme d’aurores pour horloge crépusculaire", sous ce titre étranges et inquiétant, le street artiste Al expose douze oeuvres monumentales au Carré Sainte-Anne, une église désacralisée de Montpellier. Des peintures immenses illustrent notamment l'idée de sacrée dans un monde sécularisé et pose la question de sa place dans la modernité.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'une des oeuvres de Al au Carré Sainte-Anne de Montpellier
Au centre de tout, un soleil. Un soleil en rotation, ses rayons poussés par le public. C'est un tourniquet, comme dans un suqare, mais bien plus gros et lourd que ceux destinés aux enfants. Les visiteurs peuvent s'y asseoir, et profiter de la rotation de l'astre miniature pour découvrir les oeuvres qui l'entourent. Al a dénommé l'exposition "Mécanisme d’aurores pour horloge crépusculaire" On y découvre des peintures immenses, provocatrices  mais pas blasphématoires. Des interrogations géantes sur le sens du sacré posées sous ces voûtes qui ont autrefois entendu résonner les chants chrétiens... avant d'être désacralisée et d'accueillir des exposition. Celle-ci est d'ailleurs la dernière avant travaux de réfection et de rénovation.

Reportage : France 3 Languedoc-Roussillon C. Plichart / S. Bonnet / J. Marin   / I. Delafolie / F. Alibert

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Arts-Expos

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.