Cet article date de plus de quatre ans.

Quand le Japon inspire la faïencerie de Longwy

Article rédigé par
franceinfo Culture - franceinfo
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Quand le Japon inspire la faïencerie de Longwy
 (Culturebox)

Les faïenceries Saint-Jean-l'Aigle proposent une exposition exceptionnelle. 150 ans d'art japonais à Longwy ou comment les compositions japonaises ont influencé le travail des faïenceries lorraines.

Dans les salles de l'exposition, les pièces d'émaux ont livré le secret de leurs dessins aux visiteurs. C'est Eugène Collinot, inventeur des émaux en Occident qui a imposé sa patte dès le départ. Il dépose un brevet en 1864 et la fabrication  des émaux de Longwy, qualifiés parfois d’émaux cloisonnés, commence vers 1872.  Leur séduction tient à la richesse des coloris parmi lesquels le fameux "Bleu Longwy". Les belles pièces ainsi décorées à la main sont uniques ou de petite série. Depuis l'âge d'or de la fin du XIXe siècle jusqu'à l'époque contemporaine, le décor de cette production continue se plie au style de chaque époque. On découvre, à travers les collections, une incroyable diversité artistique. Il y a   ici, l'un de ses vases les plus convoités, ainsi que deux ouvrages de gravures (recueil de dessins pour l'art et l'industrie) où sont reproduits des modèles picturaux orientaux.


En savoir plus sur l'Ikebana, cet art traditionnel japonais


 

 




 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Arts-Expos

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.