"Gaza 2010", regards sur une terre meurtrie, par Kai Wiedenhöfer

Les clichés du photo-journaliste allemand Kai Wiedenhöfer sont à l'honneur au Musée d'Art moderne de la ville de Paris jusqu'au 5 décembre 2010 dans une exposition intitulée "Gaza 2010". Le photographe est allé à la rencontre des familles sinistrées par l'offensive israélienne de l'hiver 2008-2009 sur la bande de Gaza. Une attaque qui avait fait 1400 morts et qui a meurtri de nombreuses vies comme le prouvent les photos des survivants.

"Gaza 2010", regards sur une terre meurtrie, par Kai Wiedenhöfer
"Gaza 2010", regards sur une terre meurtrie, par Kai Wiedenhöfer (Culturebox)

Kai Wiedenhöfer a passé trois mois à Gaza pour réaliser ce photo-reportage qui s'organise autour de 2 thèmes : les portraits des survivants et les décombres de cette attaque qui a visé la bande de Gaza où vivent plus de 1,5 millions de personnes. Au total, 90 photos bouleversantes.  "Gaza 2010" a vu le jour grâce au travail de longue haleine que mène ce photographe berlinois depuis 1990 autour du conflit israélo-palestinien. Un travail qui lui a permis de recevoir en 2009 le Prix Carmignac Gestion du photo-journalisme. Ce prix récompense les photo-journalistes en prise directe avec les événements et qui défendent des valeurs de courage, d'indépendance et de partage. Grâce à cette reconnaissance et à la bourse qui lui a été attribuée, Kai Wiedenhöfer  a pu approfondir son travail et revenir en novembre 2009 à Gaza où le Programme des Nations Unies pour le Développement était sur le point de commencer, pour déblayer les décombres des maisons gazaouis. Une aubaine pour le photographe : " Ce prix m'a donné l'occasion unique de poursuivre mon travail. Je regrettais de ne pas avoir photographié une partie du projet en janvier 2009 quand je me trouvais à Gaza. A l'époque, personne n'était prêt à payer même 1000 euros pour témoigner des dégâts causés par la guerre. Pour eux, la guerre était terminée". Un témoignage qui suffit à rappeler le rôle essentiel des photo-journalistes et le travail inestimable qu'ils réalisent pendant et après les conflits.
- > A voir aussi sur Culturebox
->>
Le-photojournaliste-James-Nachtwey-expose-à-Lyon
->> Alfred-Yaghobzadeh-l'Iran-du-Shah-aux-mollahs-vue-par-un-photo-reporter
->> Le-drame-des-refugiés-tchétchènes-une-expo-photo-de-Maryvonne-Arnaud