Les gilets jaunes au cœur d'une exposition à Visa pour l'image

Le photoreporter Eric Hadj expose à Perpignan une quarantaine de photos prises lors des manifestations des gilets jaunes. Un regard affûté et sans parti pris. Titre de l'exposition "Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, gilets jaunes, dimanche".

L\'exposition de photos d\'Eric Hadj
L'exposition de photos d'Eric Hadj (France 3 Pays Catalan C. Llambrich)

Les manifestations des gilets jaunes font l'objet de deux expositions pour cette édition 2019 de Visa pour l'Image. Celle d'Olivier Coret s'intitule simplement Gilets jaunes, celle d'Eric Hadj Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, gilets jaunes, dimancheCe dernier a suivi le mouvement de contestation et de revendication depuis le début. Le titre choisi montre bien le caractère rituel des manifestations, revenant chaque samedi comme reviennent les hirondelles au printemps.

Travaillant à la pige pour Paris Match, Hadj a photographié les ronds-points, mais aussi les violences parisiennes. Il s'est efforcé de porter sur les évènements un regard sans parti pris.

On m'a frappé, les gilets jaunes m'ont défendu... des gilets jaunes m'ont frappé, des policiers m'ont défendu... moi, je suis complètement neutre là-dessus.Eric Hadj, photographe

Lors de ses rencontres à Perpignan avec les visiteurs de son exposition, il a l'occasion de témoigner aussi verbalement. Lui, n'a pas vu de blessés graves, donc, aucun blessé grave ne figure sur ses photos. Eric Hadj explique aussi les élans de fraternité qu'il a pu constater notamment sur les ronds points. Il explique que les participants, souvent voisins, ne s'étaient jamais parlés auparavant que l'expérience leur a permis de resserer les liens dans le quartier.

Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, gilets jaunes, dimanche                        Photographies d'Eric Hadj                                                                                            Visa pour l'image, à Perpignan jusqu'au 15 septembre