Le musée du Jeu de Paume fermera quelques mois pour travaux à partir de l'été 2020

Le Jeu de Paume continuera de proposer une programmation hors les murs durant cette période.

Exposition Susan Meiselas, musée du Jeu de Paume, février 2018
Exposition Susan Meiselas, musée du Jeu de Paume, février 2018 (ALAIN JOCARD / AFP)

Le Jeu de Paume, musée spécialisé dans la photographie moderne et contemporaine, fermera ses portes pour adapter son espace à l'accroissement des visiteurs, entre l'été 2020 et février 2021, a annoncé jeudi à la presse son nouveau directeur, Quentin Bajac.

Le bâtiment situé dans le Jardin des Tuileries à Paris doit être remis aux normes incendie, le sol des salles doit être réhabilité, l'espace d'accueil réaménagé, les espaces de stockage restaurés.

Lieu de référence pour la photographie

Pour cet automne, plusieurs expositions sont annoncées, notamment L'espace d'un instant, de Zineb Sedira, une artiste qui travaille entre Alger, Paris et Londres et qui évoque notamment l'Algérie après l'indépendance, et Speed of Life de Peter Hujar, un artiste new-yorkais peintre de la scène gay mort en 1987.

Quentin Bajac, 53 ans, avait été nommé au printemps dernier à la tête du musée. Spécialiste de Doisneau et de Brassaï, conservateur en chef de la photographie au MoMa de 2013 à 2018, passé aussi par le Musée d'Orsay et le Centre Pompidou, il avait remplacé Marta Gili, qui avait présenté 180 expositions durant sa direction de 2006 à 2018.

Situé à côté de la place de la Concorde, le Jeu de Paume, espace élégant mais restreint qui accueille expositions, rencontres, enseignement et édition, est un des lieux de référence de la photographie dans le paysage des musées français.

Depuis 2010, une antenne du Jeu de Paume au Château de Tours permet la diffusion en région du fonds photographique de l'État.