La Joconde de retour dans le Lot presque 80 ans après son séjour au château de Montal

Elle y a passé trois ans à l'abri des nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. Mona Lisa, ou plutôt l'image que s'en font les artistes d'aujourd'hui, est de retour dans le Lot à travers une exposition et un parcours thématique.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Mona Lisa vue par la peintre Françoise Utrel, l'une des "Jocondes insolites" exposées à Saint-Jean-Lespinasse. (capture d'écran France 3 Midi-Pyrénées)

C'est sans doute le sourire le plus célèbre au monde. Depuis des siècles La Joconde fascine. Le tableau de Léonard de Vinci, oeuvre la plus admirée au musée du Louvre où elle a élu domicile en 1797, a été copiée, détournée et déclinée à l'envi. C'est à ce mythe réinterprété qu'est consacrée l'exposition Jocondes insolites à l'espace Orlando de Saint-Jean-Lespinasse. En parallèle : un parcours thématique Cherchez Monna au château de Montal, le site où le tableau a été mis en sécurité pendant la Seconde Guerre mondiale.

Toulouse: Mona Lisa dans tous ses états

Mona Lisa dans tous ses états. Cela pourrait être le sous-titre de l'exposition Jocondes insolites. Une trentaine d'artistes ont été invités par l'association Orlando à célébrer un anniversaire : l'année prochaine cela fera 80 ans que le chef-d'oeuvre de Leonard de Vinci a séjourné dans le Lot. Trois années passées à l'abri des murailles épaisses du château de Montal à Saint-Jean-Lespinasse. Pendant la Seconde Guerre mondiale. Une partie des collections du Louvre a été par ailleurs mise hors de portée de l'occupant allemand au musée de Montauban, dans le Tarn-et-Garonne. Mais en 1942, le site n'est plus sûr. Il faut alors déplacer à nouveau les œuvres. Ce sera Montal, propriété de l'Etat depuis 1913. La Joconde y restera jusqu'à son retour triomphal à Paris en 1945.

Les mille et un visages de la Joconde

En mémoire de cette page d'histoire, 30 artistes contemporains ont donc livré leur vision de Mona Lisa. Humoristique ou surréaliste, en vitrail ou sculptée, l'exposition présente les mille et un visages de cet éternel féminin. Pour la peintre Françoise Utrel, le secret de La Joconde, c'est la fragilité sous une apparence placide : "Comme dans mon travail j'utilise l'élément minéral", commente l'artiste, "elle est sur son support de pierre qui est normalement un support très solide, mais qui là est en train de s'étioler. Et donc il ne reste plus de la Joconde que son regard et son sourire".

"Cherchez Monna", un parcours thématique et ludique

Un sourire qui a été aussi décliné des milliers de fois à travers des produits dérivés. Monna Lisa (contraction de "ma donna Lisa" et véritable orthographe de l'œuvre) est l'une des toiles les plus reproduites au monde. C'est autour de ce thème qu'a été imaginé le parcours thématique proposé au château de Montal. En partenariat avec l'association italienne Monna Viva, qui a mis à disposition des dizaines d'objets à l'effigie de la Joconde, le visiteur s'amuse à repérer le célèbre sourire à travers les pièces du château. Une visite ludique qui interroge aussi sur le mythe que représente aujourd'hui encore cette œuvre mythique.

Jocondes insolites, à l'espace Orlando de Saint-Jean-Lespinasse jusqu'au 31 août.

Cherchez Monna au château de Montal à Saint-Jean-Lespinasse jusqu'au 31 octobre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Photographie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.