Egypte: des images de nus sur la pyramide de Khéops provoquent un tollé

Les images d'un couple nu au sommet de la Grande Pyramide de Khéops, largement diffusées sur les réseaux sociaux, ont suscité un tollé en Egypte. Les autorités égyptiennes ont dénoncé un "crime extrêmement grave" et lancé une enquête. Deux personnes ont été arrêtées pour avoir facilité l'accès à la pyramide au couple.

Egypte, le Caire, Guizeh, pyramides de Kheops, Kephren et Mikerinos.
Egypte, le Caire, Guizeh, pyramides de Kheops, Kephren et Mikerinos. (JACQUES SIERPINSKI / AURIMAGES / JACQUES SIERPINSKI / AURIMAGES)
Un chamelier et une jeune femme ont été arrêtés jeudi 13 novembre en Egypte pour avoir facilité l'accès à une pyramide à un couple danois à l'origine de la diffusion d'images osées au sommet du monument. Selon le ministère de l'Intérieur égyptien, le chamelier aurait aidé le couple à s'introduire sur le site en échange de 4.000 livres (200 euros). Une jeune femme de 31 ans a mis en relation les Danois avec le chamelier. Elle a également été interpellée.

La principale source du scandale est une photo floutée, signée du danois Andreas Hvid, qui circule depuis plusieurs jours sur les réseaux sociaux. On y voit un couple nu et enlacé, au sommet d'une pyramide: de quoi soulever une vague d'indignation dans une Egypte très conservatrice.
Parallèlement, une vidéo, montrant vraisemblablement le même couple, le photographe et une amie, a été postée sur Youtube le 8 décembre. Elle montre le couple en train d'escalader dans l'obscurité une pyramide présentée comme celle de Guizeh. La femme est ensuite filmée de dos se déshabillant.

Le ministre des Antiquités, Khaled el-Enany, cité dimanche par le journal d'Etat Al-Ahram, a assuré que les autorités devaient vérifier si "une vidéo pornographique" a bien été tournée en haut de la pyramide. Il a également ajouté que l'incident serait une "violation de la moralité publique". "La vidéo osée a soulevé fureur et outrage parmi les Egyptiens", a souligné le ministre, ajoutant que les responsables égyptiens négligents seraient punis si l'infraction était vérifiée. Andreas Hvid dit avoir escaladé la pyramide avec une amie fin novembre. Sa vidéo a recueilli près de trois millions de vues. 

Dans une interview au quotidien danois Ekstra Bladet, Andreas Hvid, 23 ans, a expliqué avoir "rêvé de nombreuses années d'escalader cette grande pyramide. L'idée d'y faire une photo de nu est là depuis longtemps aussi", a-t-il dit. "Je suis triste que tant de personnes se soient mises en colère mais j'ai aussi reçu de nombreuses réponses positives de beaucoup d'Egyptiens", ajoute-t-il dans l'interview. Par ailleurs, le photographe explique qu'il ne "souhaite absolument pas déclencher une nouvelle crise comme les caricatures de Mahomet", dit-il. Enfin, il indique que la jeune femme avec lui sur les images n'est pas sa compagne. "C'est une pose. Nous n'avons pas eu de relation sexuelle", précise-t-il.

"Crime extrêmement grave"

En Egypte, très vite, la photo et la vidéo ont suscité colère et polémique, car beaucoup ont vu dans ces scènes des actes illégaux et irrespectueux du patrimoine égyptien. "Une civilisation de 7.000 ans s'est transformée en décor pour une scène sexuelle", a écrit un internaute égyptien sur Twitter. "Ils veulent porter atteinte à la dignité et la fierté des Égyptiens, car la pyramide reflète la gloire et la grandeur du peuple égyptien", a affirmé un autre.

Les autorités égyptiennes ont ouvert une enquête, émettant en outre des doutes sur la véracité des images. "Le parquet égyptien a ouvert une enquête sur l'acte du photographe danois et l'authenticité de la vidéo et des photos du haut de la pyramide de Khéops qu'il a publiées", a déclaré mardi à l'AFP Mustafa Waziri, secrétaire général du Conseil suprême des Antiquités égyptiennes. Si ces images ont vraiment été tournées au sommet de la pyramide, il s'agirait d'un "crime extrêmement grave", a-t-il ajouté.

 L'ascension des pyramides interdite

L'escalade des pyramides est interdite en Egypte. Mais chaque année, plusieurs personnes tentent de grimper au sommet du monument. Au pied des pyramides du plateau de Guizeh, des panneaux stipulent clairement que l'ascension est interdite. Et toute personne aperçue sur l'une des pierres des monuments est immédiatement rappelée à l'ordre. En 2016, un touriste allemand qui avait pris des photos et des vidéos après avoir escaladé la Grande pyramide avait été interdit d'entrée sur le territoire égyptien "à vie".
Egypte, le Caire, Guizeh, pyramides de Kheops, Kephren et Mikerinos.
Egypte, le Caire, Guizeh, pyramides de Kheops, Kephren et Mikerinos. (JACQUES SIERPINSKI / AURIMAGES / JACQUES SIERPINSKI / AURIMAGES)

La pyramide de Khéops, sur le plateau de Guizeh, près du Caire, est la seule des sept merveilles de l'Antiquité encore visible aujourd'hui. Construite il y a 4.500 ans, elle trône aux côtés du Sphinx et des pyramides de Khéphren et Mykérinos. Le monument funéraire massif a été construit par Khéops, le pharaon de la IVe dynastie qui a régné sur l'Egypte plus de 2.600 ans avant Jésus-Christ.