Disparition de Jane Birkin: à Chalon-sur-Saône, le Musée Niépce rend hommage à l'œuvre de la photographe Kate Barry, sa fille aînée

Décédée tragiquement en 2013, Kate Berry, la fille de Jane Birkin était une photographe renommée. Ses clichés de mode de célébrités puis plus personnels d'anonymes et de paysages font l'objet d'une rétrospective au musée Nicéphore Niépce. L'exposition My own space est à voir tout l'été jusqu'au 17 septembre.
Article rédigé par Anne Elizabeth Philibert
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min
Un autoportrait de Kate Barry (France 3)

Décédée tragiquement en 2013 à l'âge de 46 ans, Kate Barry, la fille aînée de Jane Birkin, commence sa carrière de photographe en 1996. Les commandes pour la mode et les magazines font sa renommée. Discrète et secrète, Kate Barry a toujours cherché à se démarquer de sa famille et à tracer son propre chemin. La photographie sera sa pratique artistique. "Autant sa maman et ses sœurs sont devant la caméra, elle, elle est derrière, On le voit sur les autoportraits, elle passe sa vie à cacher son visage, c'est ne pas se mettre en avant" raconte Sylvain Besson, Commissaire de l'exposition et conservateur au musée Niepce.

Kate Barry va acquérir une solide réputation dans le milieu artistique. Les stars aiment son regard et se l'arrachent. Ses clichés noir et blanc de Catherine Deneuve, Laetitia Casta ou Vanessa Paradis marqueront les esprits.

Les photos de Kate Barry, fille de Jane Birkin s'exposent
Les photos de Kate Barry, fille de Jane Birkin s'exposent Les photos de Kate Barry, fille de Jane Birkin s'exposent (France 3 Bourgogne F. Latour / L. Bert / Z. Douche)

Première rétrospective d'une œuvre singulière

Le musée propose au public de découvrir une première rétrospective de l'œuvre singulière, diverse et complexe de Kate Barry. Si à ses débuts, ses photos de mode de célébrités font sa réputation, la photographe développa aussi des projets plus personnels comme celui consacré aux salariés du marché de Rungis en 2009, à l’opposé du clinquant des magazines, des impératifs des commandes et de la surmédiatisation de sa famille. "C'est une petite équipe. C'est entre 4 et 5h du matin, elle interpelle les personnes qui travaillent et elle les fait se déplacer devant un mur neutre pour les prendre en photo en quelques minutes seulement. On a le vrai visage de ces travailleurs qui sont sur le marché de Rungis" explique Emmanuelle Vieillard, la Chargée de communication musée Niépce.

Ce sont aussi ses photos de paysage aux atmosphères dépouillées, empreints de poésie et de subtilité qui expriment le mieux la sensibilité de l'artiste. Huit ans après sa mort, la famille de Kate Barry a fait don au musée Nicéphore Niépce en 2021 de l'intégralité de ses négatifs couleur et noir et blanc, sa production numérique, ses planches contacts, une sélection de tirages ainsi que ses deux principales expositions. Kate Barry a en effet exposé à la Bunkamara Gallery au Japon en 2000 et à Arles en 2017.

L'exposition "My own space" au Musée Nicéphore Niépce jusqu'au 17 septembre



Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.