Biennale des arts de Nice : l'explosion de roses du photographe de mode Nick Knight au Musée Charles Nègre

Publié Mis à jour
Exposition Nick Knight
Article rédigé par
Véronique Dalmaz-Nicolas - franceinfo
France Télévisions

Connu pour être le photographe qui a le plus "shooté" Kate Moss, Nick Knight est aussi un passionné de roses. Il présente au Musée de la photographie Charles Nègre une quarantaine d’oeuvres de sa série "Roses from my Garden". Une exposition dans le cadre de la Biennale des Arts de Nice. 

Nick Knight photographie des roses depuis 1993. La série Roses from my Garden a commencé il y a sept ans. Pour chaque image, le photographe britannique cueille des roses de son jardin puis les photographie en lumière naturelle avec un iPhone. Fleurs en boutons, épanouies ou fanées, tous les stades de la courte vie d’une rose sont immortalisés. "Dans la matinée, je peux faire de 1500 à 2000 prises", rapporte-t-il. Nick Knight sublime ses roses comme n’importe quel autre modèle et fait ressortir leurs émotions. "Ça pourrait être une femme, un building, un paysage, il n’y a pas de différentes approches. Je cherche à regarder ce qu’il y a devant moi et à trouver ce que j’aime dedans", explique-t-il.  

Une beauté mélancolique 

Les roses de Nick Knight sont imprégnées d’une beauté mélancolique qui fait référence à la tradition de la peinture de nature morte hollandaise et flamande des XVIIe et XVIIIe siècles. Mais la comparaison avec le passé s’arrête là. Le photographe, qui est aussi l’un des plus influents et plus visionnaires créateurs d’images au monde, utilise les outils d’aujourd’hui.

Chaque photo est travaillée via un logiciel utilisant l’intelligence artificielle. Le résultat final oscille entre peinture et photographie. À Nice, onze autres musées de la ville rendent hommage aux fleurs à travers différentes expositions, un rendez-vous floral dans le cadre de la Biennale des Arts.  

Exposition "Roses from my Garden", de Nick Knight. Musée de la photographie Charles Nègre,  1 place Pierre Gautier, Nice. Jusqu'au 25 septembre 2022. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.