À Saint-Étienne, un collectif de photographes expose des clichés sur "le monde d’avant"

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
{}
France Télévisions
Article rédigé par
Véronique Dalmaz-Nicolas - franceinfo
France Télévisions

Ils sont huit photographes à présenter leurs œuvres à la galerie Garnier des Arts à Saint-Étienne. Des photos qui nous transportent avant que le Covid bouleverse nos vies. 

Le premier confinement et ses rues désertes, la détresse du personnel soignant quand les services d’urgence étaient saturés. Ces sujets ont inspiré bon nombre de photographes pendant la pandémie. Mais avant le Covid, comment était le monde ? C’est en se posant cette question que huit photographes stéphanois ont décidé d’exposer des photographies prises avant la crise sanitaire.

À travers ces clichés, ils montrent aux visiteurs ce qui leur a manqué pendant cette période. Accrochés aux murs, on peut voir les photos d’un concert, d’un paysage ou alors des clichés plus exotiques qui nous propulsent aux quatre coins du monde (New York, Londres, Hanoï ou encore Bucarest). "Ça permet au public d’avoir la croisée de huit regards différents. On peut évidemment y trouver des points communs, parfois des frontières assez poreuses. On voit aussi qu’on a chacun notre regard, nos préoccupations", raconte Niko Rodamel, l’un des photographes de l’exposition. Saint-Étienne a bien sûr une place particulière dans cette exposition. "Il y a des voyages qu’on peut faire juste à côté de chez soi. Avec Saint-Étienne, on a la chance d’avoir la nature qui est très proche", ajoute le photographe Bernard Toselli.     

Ces huit photographes stéphanois qui exposent côte à côte ont créé, en 2019, le collectif Parallax. C’est leur seconde exposition. La première New York Wanderings avait connu un large succès.   

"We are Parallax" - Expo photos à la galerie Garnier des Arts, 2 rue Francis Garnier à Saint-Étienne - Jusqu'au samedi 31 juillet 2021 -  Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 14h à 20h / Mercredi, samedi et dimanche de 10h à 20h.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.