Calvados : Honfleur, la cité des peintres

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Honfleur : la cité des peintres
FRANCE 3
Article rédigé par
A.Jacquet, E.Maizy, Y.Saidani, dessins : Daniel Lallemand - France 3
France Télévisions

Honfleur (Calvados) a inspiré des générations d'artistes. Parmi eux, Eugène Boudin, considéré comme le précurseur de l'impressionnisme.

En Normandie, le ciel tourmenté fait le bonheur des peintres depuis près de 200 ans. "Je regarde quand même une application météo, comme quoi la modernité, ça sert", déclare Daniel Lallemand. Le peintre pose son chevalet à Honfleur (Calvados) depuis plus de 20 ans. Il ne se lasse pas des reflets et des devantures colorées, malgré une météo morose. "C'est un bon ciel pour peindre, il y a des nuances de gris qui sont fantastiques", explique-t-il.

Peindre les ciels torturés

En matière de ciel, la référence s'appelle Eugène Boudin. Peintre né à Honfleur en 1824, autodidacte et radical, il abandonne la peinture académique pour se concentrer sur la couleur et les nuances. Sur la côte normande, il trouve le sujet parfait : la plage de Trouville. "C'est ici que Boudin est venu peindre ses fameuses scènes de plages", explique Karl Laurent, conservateur du musée Boudin à Trouville (Calvados). Grâce aux chemins de fer, l'aristocratie parisienne découvre les joies de la plage. "Une station comme Trouville devient surtout un lieu de rencontre et de sociabilité. Les gens discutent, se rencontrent. On se montre dans ses plus beaux atouts", explique Karl Laurent. Boudin, l'enfant de Honfleur, aura passé sa vie à peindre les ciels torturés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Peinture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.