David Hockney, star de la peinture contemporaine, expose 50 ans de travail en Normandie

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Exposition David Hockney en Normandie
Article rédigé par
Marie Pujolas - franceinfo
France Télévisions

Les curieux se pressent dans le Calvados cet été. Et pour cause, l'un des plus célèbres artistes contemporains est exposé jusqu'au 26 septembre aux Dominicaines de Pont-l'Évêque. "Impressions de 1970 à 2020" revient sur l'évolution de David Hockney. 

Cela fait environ deux ans que le célèbre peintre britannique David Hockney vit en Normandie, dans le pays d'Auge, dans la plus grande discrétion. À 84 ans, il y a passé ses confinements et continue de travailler. Et c'est dans sa région d'adoption que l'on peut découvrir jusqu'au 26 septembre Impressions de 1970 à 2020, une belle exposition consacrée à son œuvre. Un prélude à l'exposition événement qui s'ouvrira au musée de l'Orangerie de Paris le 13 octobre 2021.

Une cinquantaine d'œuvres exposées

La discrétion de David Hockney n'a d'égale que sa puissance sur le marché de l'art. En 2018, sa toile Portrait of an Artist s'est vendue à New York pour la somme de 90 millions de dollars, ce qui en a fait l’œuvre la plus chère jamais vendue aux enchères pour un artiste vivant. Mais, désormais installé en Normandie, le peintre se consacre à ses œuvres nées pendant le confinement.

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur l'artiste, direction Pont-l'Évêque, dans le Calvados, avec cette rétrospective mise sur pied par la galerie Lelong & Co à Paris. "C'est une petite rétrospective car les lieux ne sont pas immenses, mais on arrive néanmoins à travers les œuvres qui ont été choisies à couvrir 50 années de la carrière d'Hockney, explique Patrice Cotensin, de la galerie Lelong & Co. Et ce, à travers des éléments qui sont constants dans son œuvre, le portrait, la nature morte et le paysage." 

Du portrait au Polaroïd 

Durant sa longue et riche carrière, David Hockney a exploré de nombreuses techniques picturales et s'est intéressé à tout ce qui l'entourait et aux évolutions de la société. Il s'est par exemple passionné pour la naissance du fax, de la photocopie en couleur et même de l'impression 3D, des procédés qu'il a utilisés dans son travail. Comme les Polaroïd, pour créer dans les années 70 ses célèbres Joiners"Il s'est passionné à un moment pour le Polaroïd et le fait qu'il permette de prendre des photos que l'on peut imprimer tout de suite, raconte Patrice Cotensin. Ça l'a conduit à créer ses célèbres Joiners, où il prenait des portraits successifs toutes les 5 secondes qu'il assemblait ensuite en grandes compositions." Une carrière riche et multiple, à découvrir sans attendre.

"Impressions de 1970 à 2020" de David Hockney
Jusqu'au 26 septembre 2021, les Domicaines, place du Tribunal, 14130 Pont-l'Évêque

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Peinture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.