Cet article date de plus de deux ans.

Edward Hopper, le peintre culte et mélancolique qui a inspiré les cinéastes est exposé en Suisse

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Culture : Edward Hopper, peintre culte et mélancolique
france 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le peintre Edward Hopper, qui illustrait l'Amérique des années 50-60, est de retour pour une exposition exceptionnelle en Suisse.

Dans Nighthawks, tableau peint par Edward Hopper en 1942, personne ne parle. Chacun est isolé dans son monde. L'œuvre est une icône tellement forte qu'elle est très souvent utilisée : que ce soit dans une pub pour des Lego, ou dans un clin d’œil à Star Wars. Chaque exposition de ce peintre est un événement. Edward Hopper est culte. Mais c'est surtout une belle énigme. Alors pourquoi une peinture si mélancolique ? Quels sont ses secrets ? Et pourquoi fascine-t-il le cinéma ?

Des couleurs inquiétantes

Hopper est né en 1882. Il va prendre de plein fouet la crise américaine de 1929. Quelque 12 millions de personnes dans la misère : une période maudite qui laisse des traces dans sa peinture. Très souvent, dans ses tableaux, se trouvent des couleurs inquiétantes. Une solitude troublante et une mélancolie qui mettent mal à l'aise. Les personnages semblent pris au piège dans les limites du tableau. 

Une exposition à retrouver à la Fondation Beyeler à Bâle, en Suisse. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.