Dans sa nouvelle exposition permanente, le Mucem explore les multiples visages des "Méditerranées"

Ce nouveau parcours de visite du musée marseillais ouvre au public ce mercredi 5 juin. Un voyage au cœur des cultures méditerranéennes, plurielles et fantasmées, de l'Antiquité à nos jours.
Article rédigé par Stéphane Hilarion - avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min
La nouvelle exposition permanente du Mucem ouvre au public ce mercredi. (France 3 Provence-Alpes / X. Schuffenecker)

La Méditerranée au pluriel. Avec sa nouvelle exposition permanente, intitulée sobrement Méditerranées, le Mucem de Marseille offre une réflexion sur les identités et les imaginaires qui parcourent les pays qui bordent cette mer.

Pour Marie-Charlotte Calafat, directrice scientifique des collections du Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée (Mucem), "le S nous est rapidement paru comme une évidence : il n'y a pas une, mais des Méditerranées, des inventions et des imaginaires multiples", en même temps qu'une culture commune issue de l'Antiquité gréco-romaine.

Nouvelle exposition permanente du Mucem
Nouvelle expo permanente Mucem Nouvelle exposition permanente du Mucem (France 3 Provence-Alpes : M. Coste / X. Schuffenecker / S. Micaelli)

C'est d'ailleurs l'imaginaire autour de cette Histoire qui constitue le coeur de la première partie de l'exposition, développant la thématique de la ruine et de la sculpture, à la fois éléments de décor dans de nombreux tableaux à travers les siècles, mais aussi instruments de justification de l'entreprise coloniale, comme lorsque Mussolini se sert des vestiges en Libye dans le cadre de son expansionnisme méditerranéen.

Dans sa scénographie, Méditerranées cherche à casser les codes des musées, et peut présenter dans une même pièce des sculptures datant de l'Antiquité (la plupart sont des moulages, les originaux restent dans leurs musées d'origine) que des toiles du 18e ou des affiches du 20e siècle. Tant d'échos issus de différentes formes d'art à travers les siècles qui se répondent et construisent l'imaginaire collectif autour de la Méditerranée.

La deuxième section propose de découvrir "une autre Méditerranée" à partir d'éléments ethnographiques, revenant sur les conquêtes coloniales de la France en Algérie notamment, et questionne les représentations des Occidentaux, à travers leurs peintures, qui découvrent les savoir-faire de ces territoires comme la poterie kabyle ou le tissage, pour finalement s'interroger sur l'existence d'une identité méditerranéenne.

Enfin, la troisième partie présente des objets choisis par un collectif de jeunes pour évoquer les enjeux contemporains qui touchent la Méditerranée, comme la question migratoire ou la problématique environnementale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.