L’aéroplume, un ballon pour voler comme un oiseau

Publié
Article rédigé par
France Télévisions

C’est un engin qui aurait sans doute beaucoup plu à Léonard de Vinci. L’aéroplume est un ballon gonflé à l’hélium que l’on dirige en battant des ailes. Une machine volante que l'on peut tester dans l’ancien hangar militaire d’Ecausseville, dans le Cotentin.

Le lieu est classé monument historique depuis l’an 2000. Il est immense avec ses 150 mètres de long et 32 mètres de haut. Un bâtiment de béton érigé lors de la Première Guerre mondiale. Il a abrité des dirigeables de la Marine nationale, destinés à la surveillance côtière. Il est le dernier bâtiment de ce type dans l’hexagone. Un abri parfaitement conservé qui accueille aujourd’hui... des vols en aéroplume.

Une machine volante très facile à manier

L'aéroplume, c'est un dirigeable inventé il y a 20 ans par un artiste plasticien. Jean-Pierre David a eu l’idée d’équiper son ballon avec un harnais pour le transformer en oiseau géant. Le pilote est allongé et c'est à la force des bras qu'il déplace le dirigeable qui peut monter jusqu’à 30 mètres et soulever jusqu’à 85 kilos. «Pour aller en avant, il faut mettre son aile à plat, pour prendre de l’air il faut tourner son aile vers l’arrière» explique Antoine Sibué, le moniteur.

Libéré de l’apesanteur grâce à la bulle d'helium, le pilote évolue tranquillement dans le hangar. L’appareil, très lent et très sensible à l'environnement, ne se pratique qu’en intérieur, à l’abri des aléas météo. L’atterrissage se fait tout en douceur, après 30 petites minutes dans les airs. Une expérience ludique et poétique que 6000 "plumonautes" ont déjà testé en toute légèreté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.