Cet article date de plus d'un an.

Le Centre Pompidou fermera pour travaux entre 2025 et 2030

Le musée a annoncé mercredi les dates de sa fermeture, prévue en raison de lourds travaux de rénovation. Pendant ce temps-là, la biblothèque déménage dans le 12e arrondissement de Paris et le musée va collaborer avec de nombreux autres établissements.
Article rédigé par Valérie Oddos
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 3 min
Le Centre Pompidou, à Paris, 12 octobre 2021. (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)

Le Centre Pompidou va fermer ses portes au public entre la fin de l'été 2025 et 2030 pour travaux, ont annoncé mercredi 10 mai la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak, et le président du centre, Laurent Le Bon, mercredi 10 mai lors d'une conférence de presse.

Les travaux, qui avaient été annoncés début 2021 et qui coûteront 262 millions d'euros, étaient prévus à l'origine entre 2023 et 2027. Le calendrier a été revu pour maintenir l'ouverture au moment des Jeux olympiques de 2024. La fermeture sera progressive : le bâtiment sera complètement fermé à partir de décembre 2025.

Le Centre Pompidou, un des plus grands musées d'art moderne et contemporain au monde, unique en son genre par sa pluridisciplinarité, dessiné par les architectes Renzo Piano et Richard Rogers, n'avait pas été rénové depuis son ouverture en 1977. En 45 ans, il a reçu quelque 300 millions de visites "et n'était pas préparé à une telle fréquentation", a souligné Rima Abdul Malak.

"Pérenniser la survie du bâtiment"

L'Ircam (Institut de recherche et coordination acoustique/musique), qui fait partie du Centre Pompidou, restera ouvert. La bibliothèque publique d'information (BPI) continuera son activité sur un autre site près de Bercy, dans le 12e arrondissement, pendant la durée des travaux.

"Cette maison avait vieilli", a souligné Laurent Le Bon et "il fallait pérenniser la survie du bâtiment", a souligné la ministre. Il s'agit de désamianter les façades, de mettre la sécurité incendie aux normes, de rendre le centre plus accessible aux personnes à mobilité réduite et de réaliser une optimisation énergétique. Mais les espaces vont également être réaménagés.

Après les travaux, on retrouvera "un Centre Pompidou complètement métamorphosé, préservant l'utopie et l'ADN" d'origine, promet Laurent Le Bon. Il n'y aura pas d'extension, le Centre Pompidou restera dans ses 21 000 m2 mais une surface située sous la piazza, destinée à l'origine à accueillir les autocars, va être récupérée. Le niveau -1 abritant deux salles de cinéma, une nouvelle agora dédiée à la création contemporaine et aux débats d'idée, sera ainsi étendu. Au niveau de la rue, un grand restaurant sera ouvert sur la ville, avec une terrasse extérieure.

La BPI, "le poumon de notre maison" selon Laurent Le Bon, sera agrandie, sur deux niveaux. L'Atelier Brancusi, situé pour l'heure à l'extérieur du Centre Pompidou, sur la piazza, sera accueilli au cœur du Musée national d'art moderne. L'espace qu'il occupe actuellement sera transformé en lieu de ressources et de recherches. 

De nombreux partenariats avec d'autres musées

Pendant les travaux, l'activité du Centre Pompidou va se poursuivre à travers des partenariats initiés ou renforcés avec de nombreux musées à Paris ou en régions, ainsi qu'à l'étranger. Le Grand Palais, dont la réouverture est prévue au moment où il fermera, sera son partenaire privilégié. Il sera "un acteur majeur de sa programmation", a indiqué Laurent Le Bon. Le Centre va aussi collaborer avec le musée d'Orsay, Le Louvre, le Palais de Tokyo, le Quai Branly, la Cité de l'architecture et le Centre des monuments nationaux. Des partenariats sont également prévus avec bien sûr le Centre Pompidou-Metz, Lille 3000, le Festival d'Avignon ou la Biennale de la danse de Lyon.

Une partie des collections sera déménagée à Massy (Essonne), où doit être ouvert en 2026 le Centre Pompidou francilien–Fabrique de l'art. A terme, ce nouveau pôle de conservation abritera l'ensemble des 140 000 œuvres de la collection. Il accueillera les professionnels et aura aussi une programmation destinée à tous les publics.

La célèbre chenille transparente, où se situent les escalators, avait déjà été rénovée entre 2019 et 2021.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.