Le Centre Pompidou va fermer ses portes pour travaux entre 2023 et 2027

Cette option était "moins longue dans le temps, et un peu moins chère" que celle d'effectuer les travaux en maintenant l'accès aux visiteurs, a justifié Roselyne Bachelot auprès du "Figaro".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Centre Georges-Pompidou, le 7 juillet 2017, vu depuis la Tour Saint-Jacques à Paris. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Le géant parisien ne rouvrira pas de sitôt. Le Centre Pompidou va fermer ses portes entre 2023 et 2027 afin d'effectuer de grands travaux de restauration, a annoncé lundi 25 janvier la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, au Figaro (article réservé aux abonnés)

"Il y avait deux options sur la table, l'une consistant à restaurer le Centre tout en le maintenant ouvert, l'autre étant la fermeture complète. J'ai choisi la seconde, car elle s'avérait moins longue dans le temps, et un peu moins chère", a-t-elle déclaré au quotidien. "Nous n'avons plus le choix, le bâtiment est en souffrance", a de son côté assuré le président du musée, Serge Lasvignes. Les travaux démarreront fin 2023 et s'achèveront fin 2026, et le centre rouvrira début 2027, précise-t-on au Centre Pompidou.

Le désamiantage total est prévu

Ces travaux étaient devenus indispensables en raison de la corrosion et de l'usure affectant l'immense bâtiment qui abrite des collections très importantes d'art moderne et contemporain, de vastes espaces d'expositions et une très grande bibliothèque notamment, dans le cœur de Paris (4e arrondissement).

Ils permettront de "procéder au désamiantage total du bâtiment et de le rénover entièrement afin de répondre aux normes de sécurité, aux normes techniques et énergétiques en vigueur ainsi qu'aux obligations d'accessibilité pour les publics handicapés", a précisé l'établissement public.

Le Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou (Cnac), communément appelé Centre Pompidou, a ouvert ses portes en 1977 sur le projet de l'ancien président Georges Pompidou.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.