"Fillette", revue patriotique destinée aux enfants de la Grande Guerre

Publiée en 1909 par les frères Offenstadt, célèbres éditeurs parisiens, la revue enfantine "Fillette" prend dès le déclenchement du conflit une tournure très patriotique et s'attache à diffuser la propagande "anti-boches" et à soutenir le moral des filles de soldat. La bibliothèque Gergovia de l'Université de Clermont-Ferrand lui consacre une exposition jusqu'au 31 janvier

L\'hebdomadaire \"Fillette\"
L'hebdomadaire "Fillette" (Capture d'écran / Culturebox)
Reportage : A.Martinez, K.Tir, B.Courtine

Les frères Offenstadt ont créé quelques-uns des magazines enfantins parmi les plus connus du début du XXe siècle, comme "L’Epatant", ou "L’Intrépide", et donné vie à des personnages devenus célèbres comme "Les Pieds nickelés" ou "L’Espiègle Lili". C’est elle qui deviendra l’héroïne phare de "Fillette" qui s’adresse alors à un public féminin âgé de 8 à 16 ans.
 
Mais au déclenchement du conflit, les frères Offenstadt, immigrés allemands de confession juive, doivent faire face à une double campagne antisémite et germanophobe de la part des milieux moralisateurs. De violentes attaques à l’origine du virage patriotique que vont connaître leurs publications. Dès lors ils s’attacheront à exalter le sentiment patriotique et à diffuser largement la propagande « anti-boches ». L’enfant n’est pas montré comme une victime de la guerre, mais comme un héros, résistant à l’oppresseur. L’idée étant également de soutenir le moral des jeunes filles dont le père est au front.

Exemplaire de la revue \"Fillette\" - 1916
Exemplaire de la revue "Fillette" - 1916 (DR)

Cette exposition s’inscrit dans le projet "Enfance-Violence-Exil (EVE)" réalisé avec le soutien de l’Agence Nationale pour la Recherche (ANR) Programme "Enfants et enfance" édition 2009.
 
EVE, qui regroupe des chercheurs de l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, de l’Université d’Amiens et de l’Université de Regensburg (Ratisbonne), présente des collections et des travaux relatifs à l’expérience enfantine de la guerre, basés sur des témoignages, des dessins, des publications d’enfants qui ont vécu la guerre sur tous les terrains d’Europe et du monde, des guerres mondiales à l’Algérie, au Guatemala ou à Ramallah, en Bosnie ou au Rwanda.
 
 
"Les Enfants de la Guerre de 14-18 dans la revue Fillette"
du 4 novembre 2013 au 31 janvier 2014
Bibliothèque Gergovia - UFR Lettres Langues et Sciences Humaines - 29 boulevard Gergovia à Clermont-Ferrand
Entrée libre : du lundi au vendredi de 8h à 19h (fermeture du 23 décembre au 4 janvier)