Cet article date de plus de cinq ans.

Entre sculpture et taxidermie à la "rhinoweek" du Havre

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Entre sculpture et taxidermie à la "rhinoweek" du Havre
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

À l'occasion de la semaine de la science, le public peut participer à la naturalisation d'un rhinocéros au muséum d'histoire naturelle. France 3 a pu y assister.

Une étrange recette se prépare au muséum d'histoire naturelle du Havre (Seine-Maritime). Des litres de polyuréthane sont déversés dans des bâches plastiques, moulés à la main et découpés à la scie. Au menu : un rhinocéros.
Yves Gaumetou est taxidermiste. Il reconstitue les trois tonnes du pachyderme, mort naturellement il y a plus d'un an. "Une fois qu'il est dur, on va le tailler, essayer d'avoir dans un premier temps un volume anatomique et dans un deuxième temps, d'ajuster la dimension de la peau de manière très précise pour que l'animal soit fidèle à ce qu'il était avant", explique l'homme.

30 000 euros

Ce jeudi 8 octobre et jusqu'à samedi, le public peut suivre cette naturalisation, car c'est la semaine de la science. Au muséum, on l'a baptisée "rhinoweek" et les enfants ne se font pas prier pour participer même si ce n'est pas facile. L'essentiel est acquis, ils ont tout compris. Reste la peau, qui a été récupérée deux heures après la mort de l'animal. Elle pesait 300 kilos pour une épaisseur de trois centimètres, avant d'être traitée. Coût de cette taxidermie : 30 000 euros.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.