"Aerodream" : l’histoire des structures gonflables dans l’art et l’architecture racontée au Centre Pompidou-Metz

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
EXPO_AERODREAM_POMPIDOU
Article rédigé par
France Télévisions

Installée depuis plusieurs semaines, l’exposition "Aerodream" au Centre Pompidou-Metz va enfin trouver son public. Dès le 19 mai, le musée rouvre ses portes et propose de vous plonger dans l’histoire étonnante du gonflable qui dès les années 50 va inspirer designers, architectes et artistes. A découvrir jusqu’au 23 août.

Prévue pour démarrer fin janvier, l’exposition Aerodream du Centre Pompidou-Metz va enfin pouvoir accueillir des visiteurs dès le 19 mai, jour de réouverture des musées. Une exposition qui nous plonge dans l’histoire étonnante des structures gonflables, des premières utilisations industrielles et militaires, avec les dirigeables ou encore les ballons-sondes, aux expériences développées par de nombreux designers, architectes et artistes. "Nous avons la plus grande collection de gonflables. (…) On la présente presque en totalité, avec beaucoup de prêts de musées internationaux, et cela permet de comprendre ce mouvement assez particulier, alternatif, qui a eu lieu entre 1965 et 1972. Énormément d’architectes et d’artistes vont s’intéresser à ce phénomène qui disparaitra avec un changement de culture qu’on appelle le post-modernisme, le retour à l’Histoire. Ce sera un peu la fin de l’âge des utopies", précise Frédéric Migayrou, commissaire de l'exposition.

Retour en grâce

Symbole de toute une période, les gonflables seront aussi beaucoup utilisés par certains artistes pour réaliser des actions politiques ou des expériences urbaines. C’est le cas de l’artiste italien Franco Mazzucchelli et ses sculptures gonflables monumentales qu’il propose aux passants comme l’explique Valentina Moimas, commissaire de l'exposition : "En fait, il les abandonne, il les dépose dans la rue et essaie de voir quelles sont les réactions qu’il provoque. Et il filme ces réactions". L’exposition propose de visionner certaines de ces séquences enregistrées par l’artiste.

Si l’exposition fait la part belle au passé, elle se penche également sur le retour en grâce du gonflable depuis une dizaine d’années et qui, avec notamment l’apparition de nouvelles technologies plus écologiques et des matériaux organiques pour remplacer le plastique, représente de nouveau une alternative crédible pour de nombreux jeunes architectes dont quelques expérimentations et projets sont présentés ici.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Centre Pompidou-Metz (@centrepompidoumetz_)

"Aerodream. Architecture, design et structures gonflables, 1950-2020" – jusqu’au 23 août 2021 – Centre Pompidou-Metz, 1 parvis des Droits-de-l’Homme 57000 Metz - Tél : 03 87 15 39 39 – 10h-18h – Tarif : 10€ / gratuit pour les moins de 26 ans – Billets horodatés obligatoires.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Centre Pompidou

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.