"Parlez nous !" : une municipalité anglaise appelle l'artiste Banksy à la rescousse

L'artiste Banksy a réalisé une œuvre sur une ancienne prison anglaise, pour aider le conseil municipal à racheter l'édifice. Mais depuis, il ne donne plus de nouvelles et la municipalité l'appelle à l'aide.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
L'œuvre de l'artiste Banksy sur le mur de la prison désaffectée de Reading, le 18 février 2022.  (RICHARD PLACE / RADIO FRANCE)

À Reading, en Angleterre, les automobilistes jettent un œil sur un haut mur d’enceinte en briques rouges à côté d’un rond-point. Plus précisément, ils observent la peinture recouverte d’un plexiglas très laid. On y voit un détenu s’évader : il descend le long d’une corde faite de textes sortis d’une machine à écrire. Cela fait bientôt un an que cette œuvre de l'artiste Banksy est apparue sur le mur extérieur de la prison désaffectée. L’artiste, mondialement connu, a proposé d’utiliser son dessin pour aider la ville à racheter les lieux afin d'en faire un centre culturel. Mais, dans la réalité, ce n’est pas si simple.

"Cette zone était noire de monde. Des centaines de personnes essayaient de respecter les distances sociales et de prendre un selfie sous le Banksy", se souvient avec émotion Heather Snaith, au pied du cadeau de Banksy. "Il a réussi en une nuit ce que nous avons essayé de faire pendant des années. Banksy a complètement changé l’ampleur de notre campagne en offrant de vendre le pochoir de cette œuvre pour recueillir 12 millions d’euros et soutenir l’offre du conseil municipal", explique celle qui mène la campagne pour transformer cette prison en centre culturel. "Cette générosité va au-delà des mots."

Travailler "plus étroitement" avec l'artiste

Or, des mots, le conseil municipal aimerait en échanger quelques-uns avec Banksy. Car depuis l’apparition de l’œuvre et le message d’authentification de l'artiste, plus rien. La ville de Reading ne sait pas quand et comment le pochoir pourrait être vendu, ni de quel montant elle disposerait. Ces questions très concrètes restent pour l'instant sans réponse du plus célèbre artiste anonyme. "S’il vous plaît, parlez-nous ! Nous avons le même objectif, le supplie Tony Page, l’élu local en charge du dossier. Nous acceptons volontiers votre soutien mais nous avons besoin de plus d’informations de votre part. Nous sommes un peu perdus." L'élu assure que le conseil municipal voudrait simplement "travailler plus étroitement avec lui".

Le ministère de la Justice est lui aussi silencieux depuis des mois. Il va pourtant devoir choisir entre l’offre de la municipalité et celles des entrepreneurs privés, qui veulent transformer le lieu en logements modernes, comme les immeubles en construction juste en face. Oscar Wilde avait été incarcéré dans cette prison à la fin du XIXe siècle. Sa cellule y existe toujours. Dans cette enceinte se trouve peut-être aussi la tombe du roi Henry Ier, mort en 1135.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Banksy

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.