Julie Galiay embrasse le rêve américain avec ses bouches glamours

Julie Galiay, une artiste française de Royan vient de signer un contrat avec des galeries de Miami. Sa spécialité : le Pop art avec des bouches délicieusement colorées. Cette arrivée sur le marché américain, marque peut-être le début d'une carrière internationale pour cette spécialiste de la féminité. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les bouches de Julie Galiay exposées à Miami (France-Télévisions / France 3 Poitou-Charente)

Julie Galiay peint depuis une dizaine d'années. Les bouches gourmandes, pulpeuses et colorées sont devenues sa marque de fabrique. Une marque reconnue en France et qui est en passe de se faire un place au plan international. Plusieurs de ses toiles seront prochainement exposées dans des galeries d'art de Miami. 

P. Foucaud/C. Cottaz/B. Biraud

Julie Galiay à Miami

C'est via les réseaux sociaux et plus précisément Instagram que Julie Galiay s'est fait remarquer par un couple de marchands d'art aux Etats-Unis. Le début pour elle d'une belle aventure.

"Une galerie à Miami a aimé mon travail et on a commencé à discuter et de fil en aiguille on a signé. On va travailler ensemble et je vais leur envoyer des grands formats."

3 oeuvres XXL, comme les aiment les américains, lui ont en effet été commandées. Une opportunité en or pour l'artiste qui ne boude pas son plaisir.

Le marché américain est très prisé et dur à avoir

Julie Galiay, artiste peintre

Julie Galiay, originaire de Clermont-Ferrand est une artiste autodidacte. Après avoir longtemps cherché son univers, elle est parvenu à trouver son propre style, féminin, sensuel et glamour. Depuis plusieurs années, elle puise son inspiration dans la volupté et l'amour. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ᒍᥙꙆɩᥱ ᘜᥲꙆɩᥲყ (@julie.galiay_artiste)


Véritable prêtresse de la couleur, elle peint des bouches mais pas uniquement. Elle sublime aussi les femmes, leurs courbes et leurs atouts sensuels. En 2017, deux de ses créations jugées sans doute trop osées, avaient été censurées sur Facebook, ce qui avait suscité la polémique.  

Les oeuvres de Julie Galiay sont aujourd'hui vendues entre 200 et 2000 euros. Mais cette côte pourrait bien s'envoler !

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Art contemporain

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.