Cet article date de plus de deux ans.

Au Mamac de Nice, la grande donation de Niki de Saint Phalle célèbre ses vingt ans

Le musée d'art moderne et d'art contemporain de Nice propose du 25 au 26 juin plusieurs animations autour des oeuvres de Niki de Saint Phalle. La plasticienne avait fait une importante donation au musée en 2001, un an avant sa mort. 

Article rédigé par Manon Botticelli
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min
Vue de la salle d'exposition Niki de Saint Phalle au MAMAC de Nice.  (France 3 Provence-Alpes-Côte-d'Azur)

C’est l’une des plus grandes collections sur Niki de Saint Phalle au monde. Le musée d'art moderne et d'art contemporain de Nice (Mamac) célèbre les 20 ans de la donation faite par l’artiste avant sa mort. De nombreuses animations sont organisées vendredi 25 et samedi 26 juin autour de l’œuvre de la célèbre artiste : projections, lectures de conte, performances de cirque et visites guidées sont notamment au programme.

Au Mamac, la donation Niki de Saint-Phalle fête ses 20 ans... c'est l'une des plus grandes collections au monde de l'artiste. Vendredi et samedi... conférences, films et animations sont dédiée à la grande créatrice des géantes Nanas.
20 ans de la donation Niki de Saint Phalle au MAMAC Nice Au Mamac, la donation Niki de Saint-Phalle fête ses 20 ans... c'est l'une des plus grandes collections au monde de l'artiste. Vendredi et samedi... conférences, films et animations sont dédiée à la grande créatrice des géantes Nanas.

Cet événement sera avant tout l’occasion de (re)découvrir la riche collection du Mamac. Le musée possède "l’une des trois collections de référence au monde de l’œuvre de l’artiste franco-américaine, depuis ses premières peintures et assemblages de la fin des années 1950, les toutes premières peintures tirs du début des années 1960, les iconiques nanas et mariées, jusqu’à son prolifique travail d’estampe", présente Hélène Guenin, directrice du Mamac, sur le site du musée.

Les séances de tir

Le grand public connaît surtout Niki de Saint Phalle pour ses Nanas. Ces sculptures joyeuses et colorées, évoquant des figures féminines voluptueuses, sont visibles dans des parcs et places du monde entier. Mais l’artiste, figure du mouvement du Nouveau réalisme, s’est surtout fait connaître internationalement dans les années 1960 grâce à ses séances de tirs. La plupart du temps dans l’impasse Ronsin à Paris, elle tirait à la carabine sur des poches de peinture accrochées sur des toiles plâtrées, parfois ornées de sculptures.

Le résultat de la séance de tir du 26 juin 1961 est présenté. "Ici, Niki de Saint Phalle va créer avec une carabine, elle va remplacer le pinceau traditionnel par une carabine", explique Lélia Decourt, responsable du service médiation culturelle. "En tirant, elle va se libérer elle-même, mais elle va aussi libérer la peinture qui va venir s’écouler le long de l’œuvre."

Des ateliers seront proposés jusqu’au 26 juin pour permettre au public d’explorer l’œuvre riche de cette artiste plurielle. "On va avoir la projection du film La fée et le machiniste, mais aussi une rencontre avec Bloum Cardenas, qui est la petite fille de Niki de Saint Phalle. On aura aussi des temps pour la famille avec des ateliers pour les enfants, des heures du conte, avec la lecture du livre écrit par Niki de Saint Phalle [et Laurent Condominas], Méchant Méchant", énumère Lélia Decourt. Une performance de la danseuse et circassienne La Trèva sera visible les deux jours à 16h30, 18h et 19h. Un spectacle qui s'annonce renversant, en hommage à une artiste qui l'était tout autant. 

Programme complet à retrouver sur le site du Mamac
Toutes les activités sont sur réservation obligatoire : mediationmamac@ville-nice.fr. Place Yves Klein, Nice. Ouvert tous les jours sauf le lundi

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.