À Arles, la Tour Luma expose dix-sept artistes qui s’interrogent sur l’avenir de l’Homme

Publié
FTR
Article rédigé par
Stéphane Hilarion - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture

Pour sa deuxième grande exposition estivale, la collection Maja Hoffmann / Fondation Luma à Arles propose de découvrir les œuvres de dix-sept artistes contemporains internationaux qui se sont intéressés à la relation entre l’Homme et la nature.

The Impermanent Display II est la deuxième d’une série d’expositions autour de la collection Maja Hoffmann / Fondation Luma. Elle présente une série d’œuvres s’intéressant aux relations que les êtres humains entretiennent avec la nature. "On aborde surtout le sujet du glissement, de la place de l’Homme dans la nature, qui a souvent été vue de manière assez anthropocentrée, donc très centrale du point de vue de la perspective humaine, et là l’idée, c’est de se mettre dans d’autres perspectives", explique Mustapha Bouhayati, le directeur général de Luma Arles.

Dix-sept regards sur l’évolution

Tous ces artistes proposent des regards subjectifs mais qui se rejoignent sur les préoccupations actuelles. L’une des œuvres centrales de l’exposition, c’est le terrarium de l’artiste Precious Okoyomon, qui abrite une espèce d’escargot nuisible en Afrique et sur les parois duquel coulent des larmes noires. Une œuvre vivante qui porte un regard critique sur la société. "Pendant très longtemps, les espaces muséaux ont été conçus pour ne pas admettre d’éléments organiques dans des salles d’exposition. Désormais, le travail des artistes, les questionnements qui traversent la société, ce qu’ils perçoivent, impliquent de travailler avec des éléments organiques. Donc, c’est une remise en question permanente", précise Mustapha Bouhayati.

Les autres artistes exposés sont Judy Chicago, Tacita Dean, Trisha Donnelly, Ólafur Elíasson, Urs Fischer, Carsten Höller, Joan Jonas, Mike Kelley, Paul McCarthy, Laura Owens, Philippe Parreno, Sigmar Polke, Ugo Rondinone, Tavares Strachan, Sturtevant, et Franz West. L’an dernier, la première édition de The Impermanent Display avait attiré 400 000 visiteurs en six mois.

"The Impermanent Display II" – exposition collective - Luma Arles, Parc des Ateliers, 35 avenue Victor Hugo 13200 Arles - Du mercredi au lundi de 10h à 18h – Billets gratuits à réserver sur le site de Luma.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.