Pays-Bas : un pont en lin inauguré près d'Amsterdam, "C'est le même type de fibres que dans les vêtements de tous les jours"

Le lin est-il le matériau du futur ? Sa production en Europe et son faible impact écologique poussent en tout cas des ingénieurs à se pencher sur ce matériau. Un premier pont en lin vient ainsi d'être construit près d'Amsterdam, aux Pays-Bas.

Article rédigé par
Boris Hallier - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le pont en lin construit à Almere, près d'Amsterdam, aux Pays-Bas. (EcoTechniLin)

En traversant ce pont de 15 mètres de long à Almere, tout près d'Amsterdam, aux Pays-Bas, pas sûr que vous remarquiez quelque chose. Et pourtant, pas de béton, ni d'acier ou même d'aluminium. La structure est unique : cette construction a été réalisée à partir du lin, cette fibre textile issue de la matière naturelle végétale.

"Ces ponts-là sont faits en matériau composite : 30% de lin et 60% de résine, ou de la colle, explique Thibault Roumier, ingénieur de l'entreprise normande Eco Techni Lin. La fibre de lin va servir à amener des propriétés mécaniques, de la résistance. Ça va être presque le même type de fibres que vous retrouverez dans l'habillement, dans les vêtements qu'on porte tous les jours", détaille l'ingénieur. 

Une centaine de capteurs ont été installés sur l'édifice pour évaluer ses performances, voir comment le pont réagit aux intempéries ou aux vibrations. Si les données recueillies sont positives, ces ponts en lin pourraient remplacer certaines structures en mauvais état.

Un matériau local et écolo

"Il y a environ 12 000 ponts aux Pays-Bas, indique Thibault Roumier. Quasiment la moitié sont en mauvais état et vont être remplacés dans les prochaines années. Ces ponts sont majoritairement faits en béton ou en matière fossile.

"L'idée de ce projet, ce sont des ponts avec un impact environnemental beaucoup plus réduit en intégrant de la matière naturelle, notamment de la fibre de lin."

Thibault Roumier

à franceinfo

D'autant que la région ne manque pas de ressources : 80% du lin est cultivé dans le Nord de l'Europe, dans des champs de Caen à Amsterdam. "Le lin a un faible impact de production, rappelle Brice Roussel, de la Confédération européenne du lin et du chanvre. D'abord, c'est local. Zéro irrigation, l'eau du ciel suffit. Zéro OGM et zéro déchet : on récupère tout dans la plante de lin. Les fibres longues pour le textile, les matériaux composites, les fibres courtes pour le textile, la plasturgie, les matériaux composites aussi, et puis les graines aussi sont utilisées. "

Robustesse, légèreté, absorption des vibrations... Les fibres de lin sont également utilisées dans l'industrie automobile, pour les tableaux de bord notamment, ou dans le sport pour fabriquer raquette, ski ou planche de surf.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Architecture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.