En images "Nid d'oiseau", "Cube" et "Ruban de glace" : découvrez les sites remarquables par leur architecture des JO 2022 de Pékin

Déjà en place en 2008 ou construits pour l'occasion, voici ces sites des Jeux olympiques de Pékin qui accueillent les athlètes à partir du 4 février.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le site de "Shougang Big Air", qui accueillera les compétitions de ski acrobatique et de snowboard big air aux Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022, au parc Shougang à Pékin le 15 décembre 2021 (NOEL CELIS / AFP)

Les Jeux olympiques d'hiver de Pékin sont organisés dans trois zones, en réutilisant en partie dans la capitale chinoise d'anciens sites des JO-2008, comme le "Nid d'oiseau", l'emblématique stade d'athlétisme. Voici un tour d'horizon des principaux sites, remarquables pour leur architecture, qui accueillent les jeux d'hiver jusqu'au 20 février 2022. 

"Nid d'oiseau"

Le "nid d'oiseau" de Pékin est éclairé lors de la cérémonie de clôture des Mondiaux d'athlétisme, dimanche 30 août. (CHRISTIAN CHARISIUS / DPA / AFP)

Avec ses poutrelles d'acier qui se croisent, évoquant un "nid d'oiseau" dont il tire son surnom, le Stade olympique et ses 80 000 places accueillera les cérémonies d'ouverture et de clôture.

"Cube de glace"

Le "Cube d'eau", ex-centre aquatique dédié à la natation se nomme désormais "Cube de glace" et accueillera les épreuves de curling au JO de Pekin 2022 (GREG BAKER / AFP)
D'autres sites des Jeux d'été 2008 ont également été transformés. Parmi eux, figurent le "Cube d'eau", l'ex-centre aquatique dédié à la natation où le légendaire Michael Phelps avait remporté en 2008 huit titres olympiques. Il se nomme désormais "Cube de glace" et accueillera les épreuves de curling.

"Ruban de glace"

Le Palais omnisports de Wukesong et le Palais national omnisports, où s'étaient déroulées les épreuves de basket et de gymnastique en 2008, ont été rénovés pour accueillir les tournois masculin et féminin de hockey sur glace. 

Le "Ruban de glace", lieu des épreuves de patinage de vitesse aux Jeux olympiques d'hiver de 2022, Pékin le 3 janvier 2022 (GREG BAKER / AFP)

Parmi les rares nouveaux édifices de Pékin construits spécialement pour les Jeux d'hiver, figure un anneau couvert de 12 000 places dédié au patinage de vitesse et surnommé le "Ruban de glace". La façade de l'édifice est soulignée par 22 rubans de glace d'une longueur de 622 mètres chacun. Le deuxième étage est équipé d'un système de mur-rideau incurvé inspiré du "Temple du Ciel". Le "ruban de glace" est composé de verre photovoltaïque pour alimenter en électricité durable le bâtiment.

Une plateforme haute de 60 mètres près d'une usine géante reconvertie

D'autres sites ont été construits dans la capitale chinoise, notamment une plateforme haute de 60 mètres, qui accueillera les spectaculaires épreuves de Big air en ski et snowboard.

Le site de "Shougang Big Air", qui accueillera les compétitions de ski acrobatique et de snowboard big air aux Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022, au parc Shougang à Pékin le 15 décembre 2021 (NOEL CELIS / AFP)

Elle a été édifiée près des tours de refroidissement d'une ancienne aciérie, qui employait jadis des dizaines de milliers d'ouvriers, avant d'être reconvertie en complexe de bureaux, bars et restaurants branchés.

L'usine géante, emblématique de Pékin, avait été partiellement mise à l'arrêt avant les Jeux de 2008 afin de limiter les émissions polluantes, avant de fermer définitivement en 2010.

La toute première piste de bobsleigh en Chine

Située en zone rurale et montagneuse, à environ 75 km du centre-ville, la zone de Yanqing est déjà équipée de pistes de ski, d'hôtels et de sources d'eau chaude.

Elle accueillera les épreuves de ski alpin. Un total de 8.500 spectateurs pourront y assister, aux abords de pistes qui présentent un dénivelé allant jusqu'à 900 mètres.

Epreuve test pour les Jeux Olympiques d'hiver de Pékin 2022 au Centre national de glisse dans la zone de Yanqing, Pékin, capitale de la Chine, le 26 octobre 2021 (HE CHANGSHAN / XINHUA)

A Yanqing a également été construite, spécialement pour les Jeux, la toute première piste en Chine de bobsleigh, skeleton et luge. Elle est dotée d'une capacité de 2 000 places assises et 8 000 debout.

Tremplin en forme de "ruyi"

La Chine a relié la petite ville de Zhangjiakou (à environ 180 kilomètres au nord-ouest de Pékin) et les deux autres zones olympiques par une ligne ferroviaire à grande vitesse.

Le site accueillera les épreuves de biathlon, de ski de fond, de saut à skis et de combiné nordique, ainsi que celles de ski freestyle et de snowboard (hors Big air).

Le Centre national de saut à ski, un site des Jeux olympiques de Pékin, est photographié avant la Coupe continentale FIS de saut à ski, une épreuve test des Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022, dans la ville de Zhangjiakou, province du Hebei, le 3 décembre 2021 (KOKI KATAOKA/AP/SIPA / SIPA)

Particularité : le tremplin de saut à skis a une forme atypique rappelant un "ruyi" traditionnel, une espèce de sceptre chinois symbolisant la puissance et la bonne fortune.

Trois villages olympiques dans un style "chalet"

Les compétitions de ski freestyle et de snowboard auront lieu dans une station de ski déjà existante. Elle se trouve à quelques kilomètres du village olympique de Zhangjiakou, un ensemble d'appartements entourés de montagnes et à l'architecture rappelant des chalets.

Photo aérienne du village olympique d'hiver du district de Chongli dans la ville de Zhangjiakou, dans la province du Hebei (nord de la Chine), construit pour accueillir les Jeux olympiques d'hiver de Pékin 2022 (YANG SHIYAO / XINHUA)

Trois villages olympiques - un pour chacune des trois zones - ont été construits afin d'héberger plus de 6.000 sportifs, entraîneurs et membres des délégations.

Après les Jeux, ils seront reconvertis en logements pour les particuliers ou en parcs d'activité pour les entreprises.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Architecture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.