Algérie : le musée d'Alger vandalisé a récupéré toutes ses antiquités volées

Le Musée national des Antiquités et des Art islamiques a récupéré tous les objets qui y avaient été volés vendredi, a annoncé lundi le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi. Le musée avait été vandalisé en marge d'une gigantesque manifestation contre la candidature à un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika.

Le Musée de l\'Antiquité et des Arts islamiques d\'Alger
Le Musée de l'Antiquité et des Arts islamiques d'Alger (Ludovic Maisant / Hemis.fr / Hemis / AFP)
Inauguré en 1897, sous la colonisation française (1830-1962), le Musée national des Antiquités et des Arts islamiques, l'un des plus anciens d'Afrique, couvre 2.500 ans d'histoire de l'Art en Algérie.

Vendredi, après la dispersion d'une gigantesque manifestation pacifique dans la capitale Alger, des "criminels", selon le ministère de la Culture, auraient profité d'affrontements près du musée entre policiers et casseurs pour s'introduire dans le bâtiment et y commettre vols et dégradations.

La police a récupéré "tous les objets subtilisés vendredi", a déclaré lundi M. Mihoubi, cité par le quotidien gouvernemental El Moudjahid.

Les objets volés étaient des "épées et des pistolets datant de la période de la Résistance populaire" algérienne à la conquête française du pays dans la première moitié du XIXe siècle, a précisé le ministre. Incendiée par les pillards, une aile du musée abritant des bureaux a été fermée pour rénovations, a-t-il ajouté.

Contacté par l'AFP, le ministère de la Culture n'a pas répondu dans l'immédiat.

En annonçant sa candidature à un cinquième mandat à la présidentielle du 18 avril, M. Bouteflika a déclenché une contestation inédite contre lui en 20 ans de pouvoir.

A l'exception de heurts localisés en fin de manifestations à Alger, les défilés massifs organisés depuis le 22 février à travers tout le pays se sont déroulés sans incidents.