Cet article date de plus de trois ans.

22 gravures de Rembrandt exposées pour la première fois au château de Chantilly

Le musée Condé du château de Chantilly possède l’une des plus belles collections en France de gravures hollandaises. Parmi elles, 22 gravures exceptionnelles de Rembrandt. Des eaux-fortes originales qui n’avaient jamais été exposées. A découvrir jusqu’au 3 juin dans le cabinet d’arts graphiques du château.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le musée Condé du château de Chantilly expose pour la première fois 22 eaux-fortes de Rembrandt issues de sa collection de gravures du 17e siècle.
 (Culturebox - capture d'écran)
Rembrandt est considéré comme l’un des plus grands aquafortistes du XVIIe siècle. Le maître hollandais a réalisé près de 300 épreuves avec la technique dite de l’eau-forte. Vingt deux pièces appartiennent à la collection de gravures hollandaises constituée par le duc d’Aumale dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle.

Des œuvres d’une grande finesse qui montrent l’évolution de son travail de graveur mais aussi son talent. Quand les autres graveurs utilisent le burin, Rembrandt lui préfère la pointe, plus proche du dessin, et expérimente de nouvelles techniques, jouant de façon impressionnante avec les ombres et les lumières.

Reportage : P. Ketels / C. Sivatte / M. Milluy / N. Perrin  

Une collection exceptionnelle

La collection d’arts graphiques de Chantilly est l’une des plus riches de France, constituée par un passionné d’art, Henri d’Orléans (1822-1897), duc d’Aumale et fils du dernier roi de France, Louis-Philippe. Il la légua à l'Institut de France en 1886 avec son château de Chantilly et l’ensemble de son impressionnante collection de peintures anciennes (la deuxième après le Louvre), de livres précieux et d’objets d’art, pour former le musée Condé. Des œuvres qui ne peuvent quitter le château, selon les volontés du duc d’Aumale. 
 (Culturebox - capture d'écran)
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Arts-Expos

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.