Football : le Chili conteste la nationalité d'un joueur équatorien et espère être repêché pour participer à la Coupe du monde 2022

Les enquêtes menées en Equateur ont révélé "l'existence d'incohérences dans l'acte de naissance présenté par le joueur".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Byron Castillo (en jaune) et le Chilien Jean Meneses (en rouge), à l'occasion du match de qualification entre les deux équipes pour la Coupe du monde 2022, le 16 novembre 2021.  (MARCELO HERNANDEZ / AFP)

La Fédération chilienne de football (FFCh) a saisi la Fifa, jeudi 5 mai, afin de contester la validité de la nationalité équatorienne du joueur Byron Castillo. Ce dernier a été aligné contre le Chili (victoire de l'Equateur 2-0), en novembre, lors des qualifications pour la Coupe du monde 2022 (21 novembre-18 décembre).

Avec ce recours, le Chili espère que l'Equateur sera sanctionné et qu'il pourra disputer la Coupe du monde à sa place. Le Chili a terminé septième de la zone Amérique du Sud et est donc éliminé de la Coupe du monde au Qatar, alors que l'Equateur, quatrième derrière l'Uruguay (3e), l'Argentine (2e) et le Brésil (1er), est qualifié.

La plainte a été déposée pour "usage d'un acte de naissance falsifié, fausse déclaration d'âge et fausse nationalité" de Byron Castillo. Selon la Fédération chilienne, "il existe d'innombrables preuves que le joueur est né en Colombie, dans la ville de Tumaco le 25 juillet 1995 et non le 10 novembre 1998 dans la ville équatorienne de Playas".

Des incohérences dans l'acte de naissance

"Le monde du football ne peut pas fermer les yeux devant tant d'évidences", écrit la fédération chilienne dans son communiqué (en espagnol). "La pratique d'irrégularités graves et intentionnelles dans l'inscription des joueurs ne peut être acceptée, surtout lorsqu'il s'agit d'une compétition mondiale. Le fair-play doit être sur et en dehors du terrain".

Selon la même source, "les enquêtes menées en Équateur, dont un rapport du Bureau national de l'état civil, la plus haute autorité en la matière dans ce pays, ont révélé l'existence d'incohérences dans l'acte de naissance présenté par le joueur".

"Une commission d'enquête de la Fédération équatorienne de football, visant à clarifier les irrégularités dans les dossiers des joueurs, a conclu que le joueur était colombien", affirme-t-on. 

Dans le groupe Amsud, le Brésil, l'Argentine, l'Uruguay et l'Equateur se sont qualifiés directement pour le Mondial 2022. Le Pérou, cinquième, devra disputer un repêchage.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde de football

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.