Eliminatoires de la Coupe du monde 2022 : la Hongrie sanctionnée par la Fifa après les incidents racistes survenus lors du match contre l'Angleterre

La Fédération hongroise de football a écopé d'un match match à huis clos et d'une amende, suite aux incidents survenus à la Puskas Arena, face à l'Angleterre le 2 septembre 2022.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'attaquant anglais Raheem Sterling célèbre son but face aux supporters hongrois le 2 septembre 2021. (ATTILA KISBENEDEK / AFP)

La Fifa a sanctionné la Fédération hongroise de football d'un match à huis clos et d'une amende, suite aux incidents racistes ayant émaillé le match de la Hongrie face à l'Angleterre, le 2 septembre à Budapest, dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2022. En cas de récidive, les Hongrois risquent un deuxième match sans supporters avec "un sursis de deux ans"

Au cours de ce match remporté haut la main par les Three Lions (4-0), plusieurs joueurs avaient été visés par le "comportement raciste de bon nombre de supporters" hongrois. Selon certains médias britanniques, l'attaquant Raheem Sterling et le milieu de terrain Jude Bellingham avaient été visés par des des chants racistes et des cris de singe. 

En juillet déjà, la Fédération hongroise avait été sanctionnée de trois matches à huis clos (dont un avec sursis), cette fois par l'UEFA, pour le "comportement discriminatoire de ses supporters" lors des trois matches disputés par sa sélection à l'Euro. Des cris racistes à l'encontre de joueurs noirs de l'équipe de France avaient notamment été lancés depuis la tribune où se trouvaient les ultras hongrois à Budapest, le 19 juin. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde de football

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.