Cet article date de plus d'un an.

Coupe du monde 2022 : à cause du prix des hôtels au Qatar, certains supporters français pensent à "faire l'aller-retour à chaque match"

Selon l'association Football Supporters Europe, il faut près de 6 000 euros "en comptant uniquement les vols, le logement et les billets" pour pouvoir assister à tous les matchs des Bleus.

Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Une vue de Doha (Qatar) depuis la chambre de l'hôtel Marriott Marquis, le 15 mars 2022. (KARIM JAAFAR / AFP)

Ronan Evain, le directeur de l'association Football Supporters Europe, (réseau de supporters de football européen), explique, samedi 2 avril sur franceinfo que des supporteurs français envisagent de "faire l'aller-retour à chaque match" pour suivre la Coupe du monde de football au Qatar afin de contourner la pénurie de logements et les prix excessifs des hôtels. "Ce qui représente un coût conséquent et une empreinte carbone délirante", dit-il. Alors que l’on connaît maintenant (presque) tous les adversaires de l'équipe de France pour les matchs de poules, les supporteurs sont face à un casse-tête pour vivre leur passion du foot à Doha. 

>> Coupe du monde 2022 au Qatar : derrière les stades et le métro flambant neufs, des ouvriers exploités... et quelques avancées sociales

franceinfo : Avez-vous des difficultés pour vous loger ?

Ronan Evain : Oui, effectivement, ça fait partie du problème. La plateforme de logements contrôlée par le comité d'organisation offre un nombre limité de logements. C'est la première partie du problème. Et la deuxième partie du problème, [c'est] surtout un focus sur une offre premium assez coûteuse.

L'offre la moins chère disponible au Qatar, c'est 100 euros la nuit en chambre partagée.

Ronan Evain

à franceinfo

C'est bien au-delà du budget qui était nécessaire sur les précédentes Coupes du monde. On est vraiment sur l'offre Premium qui demande un budget au minimum de 3 000 euros pour le logement pour suivre l'intégralité de la Coupe du monde.

Combien coûtent les billets ?

On a des billets qui sont les plus chers de l'histoire de la compétition. On est en moyenne sur une augmentation de 46% par rapport à la Russie et on ajoute à cela le fait qu'on a un quasi-monopole de Qatar Airways sur les vols vers le Qatar et des vols qui sont assez chers.

La situation géographique du Qatar fait qu'il est compliqué de se loger dans les pays voisins.

Ronan Evain

à franceinfo

Il y a très peu, très peu d'alternatives. On avait déjà, notamment chez les supporteurs français, mais aussi ailleurs en Europe, toute une partie des supporteurs qui ne souhaitaient pas se rendre au Qatar pour des questions éthiques liées à la situation des droits de l'Homme. Aujourd'hui, ceux qui souhaitaient s'y rendre se posent la question de savoir s'ils vont pouvoir tout simplement se le permettre.

Quel est le budget global pour suivre tous les matches de son équipe favorite ?

Il est compliqué de s'en sortir en dessous de 6 000 euros sur ce tournoi, en comptant uniquement les vols, le logement et les billets. On doit être en moyenne entre 2,5 et 3 fois le budget de la Russie [Mondial 2018]. En plus de ça, il y a de facto, une pénurie de logements. Donc, même ceux qui ont les moyens de se payer des chambres à ce prix-là risquent d'avoir des difficultés à se loger. Pour beaucoup de supporteurs, la solution va être d'aller dans des pays voisins. La Fifa commence à parler ouvertement d'Abou Dhabi, des Émirats arabes unis, mais sur des tarifs similaires. Un certain nombre de supporteurs, notamment français, se posent la question simplement de faire l'aller-retour pour chaque match, ce qui représente un coût conséquent et une empreinte carbone délirante. Mais malheureusement, je crois que pour de nombreux supporteurs, s'ils souhaitent vraiment assister à la Coupe du monde, ce sera la meilleure option.

La Fifa a-t-elle conscience du problème ?

La question du logement a été largement ignorée. Ce n'est pas une spécificité du Qatar. Cela arrive très souvent sur les tournois ou sur les finales de compétitions européennes. La priorité, c'est de loger les sponsors, les VIP, le staff de l'organisation. Donc, cette question a été très longtemps mise sous le tapis. Et aujourd'hui, la Fifa, comme les autorités qataries, ignorent largement le problème.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.