L'accordéoniste Yvette Horner est morte

Yvette Horner est décédée à 95 ans. Elle avait commencé sa carrière en 1947 et donné son dernier concert en 2011. C'est sur le Tour de France qu'elle avait connu ses premières heures de gloire.

Voir la vidéo
France 3

Yvette Horner était la reine du bal, une machine à guincher. La dame s'honore de ne jamais jouer assise. Avec elle, chaque gala est une performance. Les Français la découvrent en 1949 sur le Tour de France. Elle joua 11 Tours d'affilée juchée sur sa traction légendaire. Née à Tarbes en 1922, elle fut d'abord une surdouée du piano. Elle décrocha le premier prix du conservatoire de Toulouse à 11 ans. Mais sa mère l'obligea à pratiquer le piano à bretelles.

Forcée à pratiquer l'accordéon

Elle finit par aimer cet instrument injustement méprisé. Du classique à la country, elle joue avec les plus grands, comme Charlie McCoy, l'arrangeur d'Elvis Presley. Reine du kitsch, elle accumule une collection surréaliste d'objets dans son pavillon de Nogent-sur-Marne (Val-de-Marne), où elle vécut 50 ans. Après une éclipse, sa carrière rebondit à la fin des années 80. Rhabillée par Jean-Paul Gaultier, Yvette Horner se transforme en icône branchée. Elle joue avec Boy George et prend la Bastille pour le bicentenaire de la Révolution. Mariée pendant 30 ans, Yvette Horner regrettait de ne pas avoir eu d'enfant. À 84 ans, elle était encore sur scène. Cet instrument, disait-elle, c'est mon cœur qui bat.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'accordéoniste Yvette Horner lors d\'une performance sur la chaîne Canal+, le 17 février 1987.
L'accordéoniste Yvette Horner lors d'une performance sur la chaîne Canal+, le 17 février 1987. (GEORGES BENDRIHEM / AFP)