Cet article date de plus de six ans.

Vidéo La Roche-sur-Yon : une œuvre d'art laissée à l'abandon détruite par erreur

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
JEAN-MARC PITTE, NATHALIE BERTHIER / FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

La colonne chromointerférente, de l'artiste vénézuélien Carlos Cruz-Diez, avait été installée devant le collège des Gondoliers de la ville en 1972. Elle était estimée à 200 000 euros.

Alors que des objets d'art ont mystérieusement disparu à l'Elysée, une œuvre d'art de l'artiste vénézuélien Carlos Cruz-Diez a été détruite, par erreur, à La Roche-sur-Yon, en Vendée. Le conseil général indique, vendredi 18 juillet, que la colonne chromointerférente, une "pièce métallique de six mètres de haut, s'était fortement détériorée". Du coup, "la chute de certains de ses éléments aurait pu gravement blesser des enfants ou des adultes travaillant dans l'établissement".

Une "boulette" à 200 000 euros

C'est à la demande de la direction du collège, "et pour assurer la sécurité des personnes", que les services du conseil général ont enlevé l'œuvre entre fin avril et début mai. "Il est cependant évident que celle-ci aurait dû être entreposée pour évaluer les possibilités d'une éventuelle réparation", reconnaît le département.

Cette œuvre, qui avait été installée devant le collège des Gondoliers de la Roche-sur-Yon en 1972, était estimée à 200 000 euros. Le conseil général annonce qu'il va lancer un inventaire des œuvres d'art des collèges du département. Il a également promis qu'il commandera une nouvelle œuvre dans le cadre des travaux pour la rénovation et l'extension du collège.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Culture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.