Cet article date de plus de huit ans.

Twitter révèle la liste des pays qui lui demandent des données

ETATS-UNIS - Le réseau social a publié pour la première fois de son histoire un rapport de transparence, dans lequel il dévoile quels sont les pays qui lui réclament le plus d'informations sur ses utilisateurs.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le PS demande à Twitter de faire respecter la lois française après des messages homophobes postés sur le réseau social. (RAFAEL BEN-ARI / NEWSCOM / SIPA)

C'est une grande première pour Twitter. Le réseau social a publié lundi 2 juillet sur son site (lien en anglais) la première édition d'un rapport de transparence. FTVi vous explique tout sur cette nouveauté.

• Qu'est-ce que ce rapport de transparence ?

Visuellement, ça n'est guère impressionnant. Il s'agit d'une série de trois tableaux qui répertorient les demandes d'informations ou de suppression de contenus que Twitter reçoit régulièrement. Celles-ci peuvent émaner d'organismes gouvernementaux, de tribunaux, ou d'ayants droit qui interpellent le réseau sur des infractions concernant le droit d'auteur.

Les données remontent jusqu'au 1er janvier 2012, et seront actualisées tous les six mois, promet Twitter. Dans un billet de blog qui présente les tableaux en question, le réseau explique avoir été inspiré par la démarche de Google, qui publie depuis 2010 un rapport similaire. Il a également été incité à publier ces données car les demandes ont explosé : "Nous avons reçu plus de sollicitations venant d'organismes gouvernementaux depuis début 2012 que lors de toute l'année 2011", explique le site.

• Quels sont les pays qui réclament le plus d'informations à Twitter ?

Avec 679 demandes sur un total de 849, les Etats-Unis sont le pays le plus solliciteur. Ils distancent largement le Japon (98 demandes), le Canada et le Royaume-Uni (11 demandes chacun). Suivent de nombreux Etats, dont la France, qui ont tous effectué moins de 10 demandes.

Mais toutes ces sollicitations ne sont pas satisfaites par Twitter. Le réseau social n'a ainsi pas dévoilé d'informations à la France depuis le début de l'année. A l'inverse, trois demandes américaines sur quatre ont été reçues favorablement : The Guardian rapporte ainsi (lien en anglais) que Twitter a été contraint de communiquer à un tribunal de New York l'équivalent de trois mois de messages postés par un manifestant du mouvement Occupy Wall Street.

Sur son blog, le réseau social affirme qu'à chaque fois que la loi l'autorise, les utilisateurs concernés par des demandes gouvernementales ou judiciaires sont prévenus.

• Quels sont les pays qui réclament de supprimer des contenus ?

Ils ne sont que cinq, pour un total de six demandes : la France, la Grèce, le Pakistan, la Turquie et le Royaume-Uni. 

Le tableau indique que la seule sollicitation française ne vient pas d'un tribunal mais d'un organisme gouvernemental, dont l'identité n'est pas précisée. Mais cette demande n'a pas été satisfaite par Twitter, tout comme les cinq autres.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.