Le réalisateur Alexandre Tarta, pionnier de la télévision française, est mort

Alexandre Tarta avait réalisé le premier direct en couleurs à la télévision française en 1967. Il est décédé ce jeudi matin à l'âge de 94 ans.
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min
Entre les années 50 et les années 90, Alexandre Tarta a réalisé de très nombreuses émissions d'information ou de divertissement. (GERARD LANDAU / INA)

Le réalisateur Alexandre Tarta, pionnier de la télévision française qui avait signé le premier reportage en couleurs pour l'ORTF en 1967, est mort jeudi matin à Paris à l'âge de 94 ans, a annoncé à l'AFP sa fille, la chanteuse Véronique Rivière.

Du début des années 50 aux années 90, Alexandre Tarta, né en 1928 à Moscou, a réalisé de très nombreuses émissions d'information ou de divertissement. Il a touché au reportage, aux jeux (dont "Télé Match"), aux magazines culturels ("Monsieur Cinéma") et de variétés ("36 chandelles", "Discorama", "Bouvard en liberté"), aux captations et adaptations de pièces de théâtre à partir des années 70, ou encore aux émissions politiques ("Questions à domicile" avec Anne Sinclair dans les années 80, réalisée chez des politiques).

Premier direct en couleurs

Alexandre Tarta avait également été le pionnier de la réalisation des scopitones, l'ancêtre du clip, au début des années 60.  Le 1er octobre 1967, il réalise en direct le premier reportage en couleurs de la télévision française, "Arc en ciel", qui montre un lâcher de parachutistes en direct de Biscarosse. Les images sont commentées sur place par son vieux complice Pierre Tchernia, autre pionnier de la télé.

Ce reportage est diffusé dans la foulée du passage de la télévision du noir et blanc à la couleur, sur le plateau de l'ORTF, en présence du ministre de l'Information de l'époque, Georges Gorse. A l'époque, très peu de téléspectateurs ont le luxe de s'offrir un poste capable de recevoir la couleur. Alexandre Tarta avait également filmé pour la télévision européenne le lancement de plusieurs missions spatiales Apollo au début des années 70.

Selon sa famille, il se destinait d'abord au cinéma et avait suivi les cours de l'Idhec (Institut des hautes études cinématographiques) aux côtés de Pierre Tchernia et du cinéaste Claude Sautet. Il s'était orienté vers le petit écran au tout début des années 50, sur les conseils de Tchernia.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.