Cet article date de plus de deux ans.

Koh Lanta : TF1 doit mettre les choses au "clair" après les accusations de dîners clandestins, estime un sémiologue

La finale du jeu télévisé sera diffusée ce mardi. Cette saison, baptisée "Koh Lanta la Légende", a été émaillée de plusieurs affaires de tricherie.

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Un totem de l'émission "Koh-Lanta" sur une plage de Thaïlande. (BUREAU 233/ ALP / TF1)

"TF1 doit être garant du bon fonctionnement. Il faut que TF1 fasse le clair là-dessus et il serait plus facile pour eux de condamner les candidats que de soutenir que c'est faux", commente sur franceinfo François Jost, sémiologue, directeur de la revue Télévision et professeur émérite en sciences de l'information et de la communication à l'université Sorbonne Nouvelle, alors que des candidats de l'émission Koh Lanta sont accusés d'avoir participé à des dîners clandestins. La finale est diffusée mardi 14 décembre soir.

franceinfo : Pourquoi ces accusations de dîners clandestins choquent-elles autant ?

François Jost : Koh Lanta est un jeu de rôles qui repose sur une promesse d'authenticité et qui a des règles assez strictes avec des épreuves, des immunités, etc. Et là, tout à coup, tout cela bascule. On s'aperçoit que cette authenticité est feinte, que les règles sont trahies. Ce qui m'a le plus étonné dans cette affaire, c'est qu'on apprend que sur l'île, où on nous dit que les participants sont complètement abandonnés, il suffit de marcher un petit peu pour trouver une pension de famille qui vous donne à manger. Ils n'ont pas été très loin. Donc tout ce halo d'authenticité qui fait l'émission disparaît tout à coup. Il y a toujours dans Koh Lanta cette idée de Robinson [Crusoé]. On refait une communauté, une société à partir de rien en maîtrisant la nature, et là évidemment la maîtrise de la nature passe par la culture, c'est-à-dire les plats cuisinés par quelques personnes qui se trouvent pas loin. Ce qui s'est ajouté au fil des ans à Koh Lanta [diffusée depuis 2001], c'est les réseaux sociaux, le fait que toutes les rumeurs soient possibles, qu'il y ait tout de suite des gens qui sont pour et d'autres qui sont très déçus par ces révélations. C'est amplifié.

Les candidats ne peuvent-ils pas faire ce qu'ils veulent ?

Ce sont des professionnels qui sont payés pour jouer, depuis la fameuse affaire de "L'Île de la tentation" où un avocat avait prouvé que c'était un travail d'être dans une téléréalité. Donc ce qui est curieux, c'est que quand on interroge les candidats, ils ont bien la conviction de faire un métier, ils ont accepté les règles et donc là ils ont triché. On retrouve toute cette distorsion entre ce que les gens disent et font, qu'on reproche aussi à nos ministres.

Cette séquence peut-elle avoir un impact sur l'avenir de l'émission ?

La question est : qui est coupable ? Le public risque de perdre confiance mais en qui ? Si c'est en les candidats, ce n'est pas trop grave parce qu'il y en a d'autres. Si c'est l'animateur, c'est beaucoup plus grave. Et si c'est la chaîne qui est incapable de gérer les règles qu'elle a proposées, ça devient très grave. TF1 doit être garant du bon fonctionnement. Il faut que TF1 fasse le clair là-dessus et il serait plus facile pour eux de condamner les candidats que de soutenir que c'est faux.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.