Claire Chazal attaque TF1 aux prud'hommes

Evincée en septembre de la chaîne, la présentatrice demande 1 million d'euros, affirme "L'Express".

La journaliste Claire Chazal, le 17 février 2015, lors d\'un match de Ligue des champions du PSG au Parc des princes, à Paris.
La journaliste Claire Chazal, le 17 février 2015, lors d'un match de Ligue des champions du PSG au Parc des princes, à Paris. (FRANCK FIFE / AFP)

Claire Chazal n'a pas digéré son licenciement. Écartée en septembre dernier des journaux télévisés du week-end de TF1, la journaliste "a déposé un recours aux prud'hommes" contre la chaîne, a confirmé samedi 6 février un porte-parole de TF1. La présentatrice réclame "un million d'euros de dommages et intérêts", selon L'Express, qui a révélé l'information vendredi.

TF1 n'a pas souhaité s'exprimer sur la procédure en cours. La chaîne s'est également refusée à commenter les chiffres qui circulent dans la presse à propos des indemnités de départ négociées par la journaliste à la suite de la rupture de son contrat. 

Un départ très soudain

Après vingt-quatre ans de règne sur les JT du week-end, la présentatrice a été congédiée en raison de la baisse des audiences de ses journaux. Son départ avait été très soudain : le 30 août, le PDG de TF1, Nonce Paolini, avait convoqué la journaliste par SMS, selon une source interne à TF1. Il l'avait ensuite reçue le jeudi suivant pour lui annoncer son remplacement. Depuis la mi-janvier, Claire Chazal anime le magazine culturel quotidien "Entrée libre" sur France 5.