Cet article date de plus de quatre ans.

"Egotique", "pas drôle", "sexiste" : le nouveau "Petit journal" de Canal+ se fait démolir par les téléspectateurs

Le comédien Cyrille Eldin a repris le flambeau de Yann Barthès. Mais sa première émission suscite des critiques virulentes.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Cyrille Eldin présente "Le Petit journal" sur Canal +, le 5 septembre 2016. (CANAL PLUS)

Cyrille Eldin, Cyrille Eldin, Cyrille Eldin. Au cas où les spectateurs ne l'auraient pas compris, le comédien Cyrille Eldin est le nouveau visage du "Petit journal" de Canal+, après le départ du journaliste Yann Barthès. Lors de sa première émission, lundi 5 septembre, l'animateur a bien insisté là-dessus. Et le public ne lui a pas pardonné. Sur les réseaux sociaux et dans la presse, cette première a été très largement maltraitée.

"Egotique", "égocentré", "mégalo"

Pour démarrer sa première émission, Cyrille Eldin a d'ailleurs choisi de se mettre en scène dans un dialogue avec Dieu, avant de transformer le "Moi, président" de François Hollande en "Moi, présentateur". Une introduction plutôt honnête puisque, sur les 22 ou 23 minutes que dure le "Petit journal", Cyril Eldin est omniprésent. "Avis à ceux qui détestent Eldin : surtout, ne regardez pas. Il est à l’image tout le temps, à chaque seconde ou presque, en plateau, sur le terrain ou dans des séquences enregistrées", avertit Libération, qui qualifie le show "d'égotique"

"Vu, revu", "trop de rien", "ni humour, ni info"

Pour se démarquer de Yann Barthès, le nouveau présentateur a notamment choisi de tourner davantage de séquences sur le terrain, avec des reportages plus longs et moins montés que ses prédécesseurs. Dans Le Monde, lundi il expliquait vouloir "quelque chose d’un peu plus vrai, d’un peu plus transparent". "Tout est une question d’équilibre entre le rire et le fond, l’impertinence et la pertinence", assurait-il. Mais les spectateurs n'y ont pas trouvé leur compte.

"Sexiste"

Pour expliquer le manque d'information reprochée à cette nouvelle formule, il faut peut-être rappeler, comme le fait L'Express, qu'aucun membre de l'équipe Eldin n'est journaliste : Sandrine Calvayrac est blogueuse beauté, Mathilde Warnier et Cyrille Eldin sont comédiens. Ces deux nouvelles recrues "manquent d'expérience" explique le présentateur, mais il compte sur "leur fraîcheur, leur fausse candeur".

Gentiment paternaliste, Cyrille Eldin les accompagne donc toutes deux sur leurs premiers reportages, pour "présenter la relève" aux responsables politiques, mais surtout ne leur laisser la parole que quelques secondes, tandis que des hommes en costume flattent leurs "atouts". Sandrine Calvayrac et Mathilde Warnier semblent pourtant jouer le jeu, et "le malaise est total quand Mathilde Warnier suggère qu'Alain Juppé a plongé son regard dans son décolleté", souligne Pure Médias.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.