Cet article date de plus de six ans.

Canal+ perd-elle des abonnés ? La polémique en trois actes

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le siège de la chaîne Canal+, à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), le 21 novembre 2014. (MAXPPP)

"Le Parisien" annonçait, dimanche, une chute de 10% du nombre d'abonnés, un chiffre en réalité faux. Le groupe Vivendi a vu son action chuter, et veut porter plainte.

On imagine la colère (une nouvelle fois) de Vincent Bolloré. Canal+ et le groupe Vivendi ont vertement réagi, lundi 19 octobre, à l'annonce par Le Parisien, la veille, d'une supposée baisse du nombre d’abonnés. Le journal a rectifié son chiffre dans son édition de mardi, mais il ne correspond toujours pas aux affirmations de la chaîne. Celle-ci a vu son action dévisser en bourse, et affirme qu'elle va porter plainte. Francetv info vous explique cette polémique qui bouscule une nouvelle fois la rentrée de Canal+.

Acte 1 : "Le Parisien" annonce une chute de 10% du nombre d'abonnés

Dimanche, Le Parisien fait sa une sur les suites de la rentrée mouvementée de Canal+, qui a, selon le journal, des conséquences sur l'audience de la chaîne. Dans l'article, un chiffre est particulièrement marquant : en septembre 2015, "la chute des abonnés a atteint 10%" par rapport à septembre 2014, affirme la journaliste. Un chiffre d'autant plus négatif que la chaîne diffuse notamment la Coupe du monde de rugby, le type d'événement qui devrait, normalement, attirer de nouveaux clients.

Acte 2 : L'action baisse, la chaîne dément

Au lendemain de l'article du Parisien, l'action de Vivendi – propriétaire de Canal+ –, subit les conséquences de cette nouvelle inquiétante, et plonge de plus de 2%. La réaction du groupe est cinglante. Dans un communiqué, Vivendi annonce avoir demandé une enquête à l'Autorité des marchés financiers (AMF). Pire, la maison mère de Canal+ "s'apprête à déposer plainte pour diffusion d’informations trompeuses ayant eu des conséquences sur son titre dans le marché." "En réalité ce chiffre [des nouveaux abonnés] est positif", affirme le groupe.

Acte 3 : "Le Parisien" corrige son chiffre

Mardi, Le Parisien fait son mea culpa dans une brève en fin de journal. Plaidant une "malencontreuse (...) erreur d'édition", le quotidien précise que la chute de 10% concerne le nombre de nouveaux abonnés recensés en septembre 2015 : la chaîne ne perd pas des adeptes, mais elle en aurait moins recruté que l'année précédente à la même époque. Reste que, selon Le Monde, Canal+ revendique 43 900 abonnés en septembre en métropole, contre 36 100 l'année précédente, soit une hausse de près de 22%. On ne sait pas en revanche si ce chiffre inclut les abonnés au bouquet CanalSat et au service de streaming CanalPlay.

Le groupe n'a pas, en revanche, démenti les autres informations du Parisien, qui affirme que les audiences des émissions en clair de Canal+ ont baissé de 40%, et que la régie publicitaire anticipe un manque à gagner de 50 millions d'euros en 2015. Et Vivendi n'a pas divulgué le chiffre des désabonnements. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Canal +

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.