Théâtre : "Un mois à la campagne" captivant, mi drame, mi comédie

Le metteur en scène Alain Françon propose cette semaine à la Comédie de Saint-Etienne "Un mois à la campagne", un classique du théâtre russe d’Ivan Tourgueniev avec dans les rôles principaux Anouk Grinberg et Micha Lescot.

Avec \"Un mois à la campagne\", Anouk Grinberg se confronte pour la première fois au théâtre russe.
Avec "Un mois à la campagne", Anouk Grinberg se confronte pour la première fois au théâtre russe. (Michel Corbou)

Après avoir créé plusieurs pièces d’Anton Tchekov, le metteur en scène Alain Françon a choisi de monter un autre classique du théâtre russe : Un mois à la campagne d’Ivan Tourgueniev, avec dans les rôles principaux Anouk Grinberg et Micha Lescot. 

Natalia, complexe, renversée par l'amour

Au centre de cette pièce magnifique, actuellement jouée à la Comédie de Saint-Etienne, il y a une femme, Natalia Petrovna, jouée par Anouk Grinberg. Une aristocrate, mariée, qui s’ennuie et qui tombe amoureuse du nouveau précepteur de son fils, un modeste étudiant moscovite. Le meilleur ami de Natalia, Mikhail Rakitine, interprété par Micha Lescot, blessé mais digne, assiste, impuissant, à l’irruption de cet amour.

Anouk Grinberg connaissait la pièce de Tourgueniev, mais jouer Natalia Petrovna, lui a révélé la complexité de cette femme. "Elle devient pour la première fois amoureuse et c’est une déflagration dans sa tête, dans son corps, explique la comédienne. Elle n’était pas du tout préparée à cela… Cela fait d’elle une personne mi pathétique, mi comique…" Pathétique et comique à l’image de la pièce qui navigue entre le drame et la comédie.

L'âme russe, bouillonnante de vitalité

Avec Un mois à la campagne, Anouk Grinberg se confronte pour la première fois au théâtre russe. "J’ai adoré cela !, s'enthousiasme-t-elle. Tourgueniev est le grand frère de Tchekov. Je crois qu’il est plus joyeux que Tchekov, plus versatile." On y retrouvera, selon elle, l'âme russe, dans lequel joie et mélancolie dansent ensemble avec une incroyable vitalité. "Cela demande pour les acteurs une rapidité de jeu, assure Anouk Grinberg. On ne sait jamais qui on est deux secondes de suite."

Le metteur en scène Alain Françon dirige ici un formidable duo d’acteurs… Anouk Grinberg, qui n’avait jamais joué avec Micha Lescot, ne tarit pas d’éloges sur son partenaire. "J’ai rarement eu autant de plaisir à jouer avec un acteur qu’avec lui, confie-t-elle. À peine propose-t-on à Micha quelque chose qu’il répond plus loin que l’intelligence. Nous sommes comme deux bestioles qui s’entendent. Et je crois que la pièce profite de cette amitié artistique. C’est un régal !" Ce plaisir de jeu rend d’autant plus captivant ce Mois à la campagne, en tournée à Saint-Etienne, Grenoble, Limoges, Sartrouville, Nancy, Clermont-Ferrand et Paris au Théâtre Déjazet du 9 mars au 28 avril.

Théâtre : "Un mois à la campagne" captivant, mi drame, mi comédie - reportage Anne Chépeau
--'--
--'--