Théâtre : "Silence, on tourne !", une comédie burlesque dans les coulisses d'un tournage de cinéma

La pièce de théâtre "Silence, on tourne !" de Patrick Haudecoeur, dévoile les dessous d'un tournage de cinéma rocambolesque, où le spectateur a aussi un rôle à jouer.

La pièce Silence, on tourne ! est une comédie burlesque dans laquelle le spectateur joue aussi un rôle.
La pièce Silence, on tourne ! est une comédie burlesque dans laquelle le spectateur joue aussi un rôle. (BERNARD RICHEBÉ)

Une heure quarante de rires garantie avec Silence, on tourne !, la nouvelle comédie burlesque de l'acteur et metteur en scène Patrick Haudecoeur, à l’affiche du théâtre Fontaine à Paris depuis le 25 janvier.

Cette pièce entraîne les spectateurs dans les coulisses d’un tournage de cinéma hilarant et haut en couleurs.

Les spectateurs dans le 13e rôle

Dans ce tournage, rien ne se déroule comme prévu. C'est ainsi, par ces péripéties, que les travers de chacun se révèlent : la jalousie du réalisateur, la lâcheté et la cupidité du producteur, l’arrivisme de la jeune première, ou encore l’ego pathologique du premier rôle masculin.


Dans Silence, on tourne !, douze comédiens enchaînent les situations absurdes, les quiproquos et les gags. "On est dans du burlesque, décrit le metteur en scène, acteur et co-auteur de la pièce, Patrick Haudecoeur. Le burlesque se faisait dans les années 60, avec par exemple [la troupe de théâtre] Les Branquignols. Il y avait ce côté bon enfant, qui a bercé toute mon enfance, et que j'ai toujours envie de voir."

Patrick Haudecoeur a eu l’excellente idée d’inclure les spectateurs dans la pièce, leur offrant le 13ème rôle, celui de figurants du film. En effet, "le public est complètement intégré à l'histoire, pour certaines scènes en tout cas, décrit Patrick Haudecoeur. Ils sont figurants et ils participent vraiment à l'aventure."

L'interactivité qu'il y a avec le public n'est pas gratuite. Elle est vraiment là pour servir l'histoire.Patrick Haudecoeur, le metteur en scène de "Silence, on tourne !"à franceinfo

Un va-et-vient s’instaure ainsi entre la scène et la salle, jusqu’à établir un vrai partage entre les comédiens et les spectateurs, comme le décrit Nassima Benchicou, qui joue Lola, la jeune première. "C'est vraiment une histoire de vases communicants, c'est-à-dire que nous, sur le plateau, on s'amuse tellement que le public le ressent et s'amuse à son tour, raconte-t-elle. Et également si nous, un soir, on est un petit plus fatigués que d'habitude, les gens rient tellement (...) qu'au bout de deux minutes, on est à 100% de notre énergie et de notre envie."

Seuls les intermèdes musicaux joués en direct par un trio viennent interrompre les vagues de rires déclenchées par ce spectacle jubilatoire.

Anne Chépeau a ri en allant voir la pièce "Silence, on tourne !"
--'--
--'--