Philippe Caubère en tournée provençale avec les "Lettres de mon moulin" d’Alphonse Daudet

Créée en 2020 en pleine pandémie, Philippe Caubère reprend son adaptation des "Lettres de mon moulin" d’Alphonse Daudet avec une tournée en terre provençale avant de rejoindre la capitale pour une série de représentations au Théâtre de l’Œuvre.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Philippe Caubère adapte au théâtre les "Lettres de mon moulin" d'Aphonse Daudet. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)

"Je me suis rendu compte en lisant ces Lettres qu’il y avait un théâtre à l’intérieur, avec des personnages, avec des situations, des possibilités de mise en scène, de déplacements, etc. Et donc j’ai décidé d’en faire un vrai spectacle de théâtre que j’allais jouer seul, en jouant tous les personnages comme je l’ai fait depuis des années dans mes spectacles autobiographiques". Fidèle à lui-même, Philippe Caubère s’attaque seul en scène à un monument de la littérature française, Alphonse Daudet et ses fameuses Lettres de mon moulin.

Au point même de jouer la chèvre de Monsieur Seguin : "Jouer, faire du théâtre, c’est incarner les personnages ; et pas que les personnages, l’univers, il faut qu’on voit, tout ce qui est joué là, il faut que le public le voit comme si c’était un film, c’est ça le théâtre".

Caubère Daudet

Performance en deux actes

Jusqu’au 22 octobre, Philippe Caubère sillonne la Provence avec ce spectacle en deux représentations d’un peu plus d’une heure et demi chacune. Pour la première partie : Installation, La diligence de Beaucaire, Le secret de Maître Cornille, La chèvre de Monsieur Seguin, L’Arlésienne, La légende de l’homme à la cervelle d’or, Le curé de Cucugnan, Le poète Mistral. Le lendemain, le public aura droit à : La mule du Pape, Les deux auberges, Les trois messes basses, L’élixir du révérend père Gaucher, Nostalgie de casernes.

Voici ce qu’écrit dans sa note d’intention Philippe Caubère : "Je voudrais toucher et distraire en plongeant le spectateur dans le monde à la fois merveilleux et cruel d’Alphonse Daudet. Il y a quelque chose de très romantique chez lui et je voudrais que ce monde soit restitué et incarné comme si l’on entrait dans un film. Je vais jouer treize de ces histoires –réparties en deux spectacles– où j’incarnerai aussi bien le narrateur, Alphonse Daudet lui-même, que tous ses personnages, de la chèvre de Monsieur Seguin au loup, du curé du Cucugnan au Bon Dieu en personne…! Par ce spectacle j’affirme une nouvelle fois ma passion et ma vocation pour le théâtre populaire pour lequel ces textes, burlesques ou graves, semblent écrits. Et je les jouerai pour que tout le monde, petits et grands, puisse s’en amuser autant que s’en émouvoir".

"Lettres de mon moulin" par Philippe Caubère. (DR)

"Lettres de mon moulin" d'Alphonse Daudet par Philippe Caubère

Théâtre Silvain, Marseille 7e, 18 et 19 septembre à 20h.

Théâtre de La Sucrière, Marseille 15e, 21 et 22 septembre à 20h.

Fondation Camargo, Cassis, 28 et 29 septembre à 20h

Le Méjan, Arles, les 5 octobre et 6 octobre à 20h30

Théâtre de l'Œuvre, Marseille 1er, les 8 et 9 octobre à 20h

Théâtre du Lacydon, Marseille 2e, les 12 et 13 octobre à 20h

Cercle Saint Michel, Fuveau, les 15 et 16 octobre à 20h

Théâtre des Bernardines, Marseille 1er, les 19 et 21 octobre à 20h (1er spectacle), 20 et 22 octobre (2e spectacle).

Puis au Théâtre de l'Oeuvre à Paris à partir du 11 novembre 2021.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théâtre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.