Cet article date de plus d'un an.

"Merteuil" : une suite renversante des "Liaisons dangereuses" mise en scène par Salomé Villiers au Lucernaire

Après son Molière pour "Le Montespan", Salomé Villiers apporte sur un plateau un merveilleux texte de Marjorie Frantz.
Article rédigé par Jacky Bornet
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min
Marjorie Frantz et Chloé Berthier dans "Merteuil" de Marjorie Frantz, dans la mise en scène Salomé Villiers (2023). (CEDRIC VASNIER)

Pourquoi donc donner une suite aux célèbres Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos ? S’attaquer à un des textes fondamentaux de la littérature française a dû être réfléchi à deux fois par Marjorie Frantz, plus connue comme actrice et doubleuse (d'Hilary Swank ou Cameron Diaz) que comme auteure. Le résultat est sensationnel.

Chaussure à son pied

Après sa déchéance suite à la mort de Valmont, la marquise de Merteuil s'est exilée. Au bout de quinze ans, elle se rend à une curieuse invitation qui va la remettre face à Cécile de Volanges avec en arrière plan le vicomte de Valmont, qui continue à empoisonner leur vie après trépas. Les outrages de Valmont subis par Cécile, le machiavélisme de la marquise ressurgissent dans un torrent de reproches moraux d’un côté, et de revendications féministes de l’autre.

L'actualisation de la langue du XVIIIe siècle et de l'intrigue à notre époque, tout en restant une pièce en costume, emportent l’adhésion. Salomé Villiers creuse sa thématique historique et sociologique, sociétale, en se lançant dans la mise en scène de Merteuil. Elle a trouvé chaussure à son pied avec  Marjorie Frantz, qui a trouvé la sienne avec Choderlos. A moins que ce ne soit l’inverse. Le beau décor du temps des Lumières, avec son magnifique rideau de fond qui tombe à la fin comme un masque, font merveille.

La langue comme fleuret


Quel plaisir d’entendre une langue si déliée dans des joutes piquantes comme des fleurets. Le texte d'origine inspire plus d’une salve dans la bouche de Cécile et de la Merteuil. L’auteure, Marjorie Frantz qui l'interprète, alterne douceurs et provocations, face à Chloé Berthier en victime expiatoire des affres de son aînée. La dimension féministe de la marquise, présente chez Laclos, résonne d’autant plus fort aujourd’hui.

Mais la victimisation de Cécile aussi. On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. Et Cécile de Volanges est l’un d’eux, sacrifiée à l’autel de la cause féministe comme dans le roman. Le jeu en vaut-il la chandelle ? C’était déjà la question des Liaisons dangereuses. Marjorie Frantz et Salomé Villiers l’actualisent avec sagacité, bonheur et talent. Un bijou.

"Merteuil"
De Marjorie Frantz, d’après "Les Liaisons dangereuses" de Pierre Choderlos de Laclos 
Mise en scène : Salomé Villiers
Avec : Marjorie Frantz et Chloé Berthier
Du 8 mars au 7 mai, les mardis, samedis 20h | Dimanches 17h (Durée : 1h10)
Le Lucernaire
53 Rue Notre Dame des Champs, 75006 Paris
Téléphone : 01 45 44 57 34

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.