"Leurs enfants après eux", le Goncourt de Nicolas Mathieu porté sur scène par une jeune compagnie d'Annecy

La compagnie "Demain dès l'aube" s'empare avec justesse du roman de Nicolas Mathieu "Leurs enfants après eux", lauréat du prix Goncourt 2018. Une plongée dans la France périphérique des années 90 et les errements de l'adolescence avec sept comédiens engagés. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 3 min.
"Leurs enfants après eux", une jeunesse qui cherche sa voie dans un monde qui meurt. (HUGO FLEURANCE)

Adapter un roman est un exercice d'équilibriste. Comment conserver sur scène la spontanéité et la simplicité des dialogues tout en incarnant la densité et la précision de la langue de Nicolas Mathieu ? Le jeune metteur en scène Hugo Roux qui signe l'adaptation du roman, a fait le choix d'un va-et-vient entre les conversations ancrées dans le quotidien et les adresses au public. Les personnages sont à la fois dans l'instant présent et, chacun à leur tour, témoins extérieurs de leur propre histoire. Le passage du présent au passé simple s'opère avec fluidité et donne chaire au texte puissant du lauréat 2018 du prix Goncourt. 

Tous rêvent de "foutre le camp"

Il y a les odeurs de clope, les canettes de bière, le grain familier de la route et le vertige de la vitesse sur la bécane du paternel. Il y a surtout le désoeuvrement et l'ennui. L'absence de perspective d'une jeunesse enfermée dans une ville périphérique de l'Est de la France marquée par la désindustrialisation. Les usines ont fermé, les parents fatigués ont perdu leur emploi. Entre désillusion et dépression, ils survivent comme ils peuvent. Le temps qui passe et qui s'étire à l'infini les fait vieillir ici deux fois plus vite qu'ailleurs.

Leurs enfants après eux, adaptation et mise en scène Hugo Roux, cie Demain dès l'aube (Yannick Perrin)

Dans la chaleur suffocante des étés lorrains, la jeunesse étouffe, zone, deale et tue le temps comme elle peut. Anthony, Hacine, Stéph et Clém, tous rêvent de "foutre le camp" sans vraiment connaître le chemin ni la destination. Il y a ceux qui grandissent dans les familles de notables locaux et qui ont quelques codes. Il y a les autres qui se contentent de patates au déjeuner car les parents comptent les sous. Tout ce monde là se côtoie le temps de quatre étés, s'affranchissant provisoirement des différences sociales. 

Une jeunesse bouillonnante, prête à exploser. "Leurs enfants après eux", cie "Demain dès l'aube". (Yannick Perrin)

Entre colère, ennui et désir, les sept comédiens de la compagnie Demain dès l'aube incarnent avec force ces adolescents et leurs parents sans horizon, passant d'un personnage à l'autre avec habileté. Les corps gauches d'Anthony et Hacine prêts à exploser (Edouard Sulpice et Adil Mekki en jeunes hommes bouillonnants et révoltés) et les mères de famille dévorées par la dépression à l'image d'Hèlène, lumineuse Lauriane Mitchell.

D'une génération à l'autre, les mêmes servitudes

"Ce qui m'a plu dans le roman de Nicolas Mathieu, témoigne le jeune metteur en scène Hugo Roux, c'est qu'il montre comment les systèmes économiques, sociaux et politiques influent sur les désirs des individus." A 26 ans, ce diplômé de l'ENSATT en est déjà à sa dixième création et affiche comme tous les membres de la compagnie Demain dès l'aube, une maturité remarquable.

La scénographie signée Juliette Desproges témoigne avec simplicité de ces déterminismes. À mesure que les années passent, des murs se dressent autour des personnages et l'espace rétrécit. D'une génération à l'autre, les mêmes servitudes qui enferment les individus, comme une fidélité à leur condition sociale.

Hélène (Lauriane Mitchell) s'accorde une journée de liberté à la piscine municipale (Yannick Perrin)
On entre dans la pièce comme on tourne les pages du livre, happé par la langue et l'épaisseur des personnages, habités par des sentiments complexes d'avoir un monde à conquérir sans connaître les outils pour y parvenir. On en ressort avec des images fortes : le corps à corps sensuel et brutal d'Anthony et Steph, le soleil sur la peau d'Hélène à la piscine municipale, la lente descente aux enfers du père d'Anthony, rongé par l'alcool. 

Créée au Théâtre du Léman à Thonon-les-bains et programmée à Aurillac et dans deux autres salles de Haute-Savoie, Leurs enfants après eux sera jouée au festival d'Avignon au Théâtre 11 du 7 au 30 juillet 2022.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théâtre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.