Lettre ouverte à Roselyne Bachelot : 250 artistes s'inquiètent des "dérives possibles" de la diffusion en streaming des spectacles

La diffusion en streaming du spectacle vivant "pourrait conduire à la disparition progressive des théâtres" estiment les signataires d'une lettre ouverte adressée mardi à la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot. Ils demandent la réouverture des "lieux où la Culture est vivante"

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'acteur Jean-Pierre Darroussin lors de la 45e édition des Cesar le 28 février 2020 (BERTRAND GUAY / AFP)

Plus de 250 personnalités du monde de la culture, dont les comédiens Ariane Ascaride, Romane Bohringer et Jean-Pierre Darroussin, et des metteurs en scène dont Alain Françon, s'inquiètent des "dérives possibles" de la diffusion de spectacles en streaming "qui pourrait conduire à la disparition progressive des théâtres".

"Il n'est pas admissible que les réseaux sociaux soient les seuls bénéficiaires économiques de ces diffusions"

Dans une lettre ouverte adressée mardi 24 novembre à la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, les, signataires estiment que ces "solutions de secours" pour répondre à la fermeture momentanée des salles de spectacles, sont "dangereuses".

"Comment accepter que ces plateformes (NDLR : Youtube, Facebook, Dailymotion...), exonérées d'impôt bénéficient gratuitement du meilleur de ce que produisent les institutions culturelles ? N'est-ce pas une aberration ?", s'interrogent les signataires, dont l'acteur Reda Kateb, la comédienne Corinne Masiero ou encore le metteur en scène de théâtre Alain Françon.

"Comment se fait-il que le service public via les réseaux de France 2, France 3 ou Arte, n'en soit pas le relais privilégié ? (...) Il n'est pas admissible que les réseaux sociaux soient les seuls bénéficiaires économiques de ces diffusions", peut-on lire dans cette lettre ouverte, à l'initiative de la comédienne Caroline Proust et du metteur en scène Alain Fromager.

"Un tournant dans l'histoire des hommes"

Pour les signataires, "nous ne pouvons nous résoudre à valider ce palliatif (NDLR : le streaming) qui enlève le sens, la valeur que le théâtre apporte depuis des siècles". Ils soulignent "les dérives possibles de l'utilisation de ces moyens de diffusion".

"Ce sont des solutions de secours dangereuses dont la banalisation pourrait conduire à la disparition progressives des salles de spectacle", s'alarment-ils. "Nous vous prions, Madame la Ministre, dans ce moment inédit, dont nous pressentons déjà qu'il marque un tournant dans l'histoire des hommes, de nous accompagner en ré-ouvrant ces lieux où la Culture est vivante, ainsi que d'ouvrir dès à présent une réflexion sur le danger que représentent ces plateformes sur le long terme, en travaillant à la protection des artistes qui sont la richesse vibrante de notre pays", concluent les signataires.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.