Le destin tragique d'Herculine Barbin, hermaphrodite dépouillée de son identité, sur la scène du TNBA à Bordeaux

"Herculine Barbin : Archéologie d'une révolution" raconte le destin tragique d'une hermaphrodite décrétée homme par l'état civil au 19e siècle. La pièce jouée au Théâtre national Bordeaux Aquitaine est une adaptation des mémoires de cette pionnière transgenre qui a mis fin à ses jours à la veille de ses trente ans. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Nicolas Martel et Huming Hey dans "Herculine Barbin : Archéologie d'une révolution". (France 3 Aquitaine)

C'est une histoire méconnue et pourtant terriblement d'actualité qui se joue jusqu'au 22 janvier au Théâtre National Bordeaux Aquitaine (TNBA). Au milieu du 19e siècle, Herculine Barbin naît femme. En réalité hermaphrodite, elle sera réassignée homme vingt ans plus tard. Un traumatisme dont elle ne se remettra pas. Herculine, devenue Abel se suicide en 1868. Un siècle plus tard, le philosophe Michel Foucault exhume et publie ses mémoires. Un texte aujourd'hui adapté au théâtre avec la pièce Herculine Barbin : Archélogie d'une révolution.
 

FTR

Un témoignage puissant et bouleversant qui remet en question "le système binaire homme/femme bien avant notre époque". La metteuse en scène Catherine Marnas a été bouleversée par l'histoire d'Herculine Barbin. Ses mémoires, publiées en 1978 par le philosophe Michel Foucault sous le titre Herculine Barbin dite Alexina B., sont comme "une bouteille à la mer" lancée depuis l'au-delà. À l'heure où le combat pour le droit à la différence se poursuit, le destin de cette femme à qui l'on a imposé un sexe résonne de manière particulière.

Personne ne lui a demandé son avis

Yuming Hey

comédien

"Jamais on ne lui a demandé, veux-tu être assignée femme ou homme", témoigne Yuming Hey, qui joue Herculine dans la pièce. "Dans ses mémoires, on sent le poids de la fatalité quand l'État civil choisit pour elle. Elle en souffre énormément". 
Une souffrance que le jeune comédien, récemment propulsé sur le devant de la scène par son rôle de Mowgli dans l'adaptation du Livre de la Jungle de Bob Wilson, a fait sienne. 

Jouant de son androgynie, Yuming Hey est une Herculine plus vraie de nature. Sur scène, un décor de dortoir aux draps immaculés et des projections vidéos renforcent encore le côté fantomatique de ce personnage extraordinaire surgi du passé pour témoigner au présent.

Herculine Barbin : Archéologie d'une révolution, au TNBA à Bordeaux jusqu'au 22 janvier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Théâtre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.